David Lynch, Lion d'or et Palme d'or, n'a pas tourné de long métrage depuis 2006. Une longue absence. Heureusement il nous a offert une suite à Twin peaks pour la télé. Et on peut voir ses photos fétéchistes dans l'exposition de Louboutin au Palais de la Porte dorée. Il vient aussi de terminer un court métrage. Elephant Man ressort cette semaine en salles.



Aure Atika
Edouard Baer
Juliette Binoche
Romane Bohringer
Sami Bouajila
Isabelle Carré
Alain Chabat
Anaïs Demoustier
Emmanuelle Devos
Clint Eastwood
Jesse Eisenberg
Colin Farrell
Harrison Ford
Olivier Gourmet
Hugh Grant
Tchéky Karyo
Vincent Lacoste
Chiara Mastroianni
Matthew McConaughey
Ewan McGregor
Yolande Moreau
Margot Robbie
Mark Ruffalo
Adam Sandler
Omar Sy
Omar Sy
Renee Zellweger
Roschdy Zem



Cate Blanchett
Uma Thurman
Russell Crowe
Juliette Binoche
Michel Serrault
Harrison Ford
Johnny Depp
Emmanuelle Béart
Tom Cruise
George Clooney




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 9Cote : 8 %


 
LE CHARME VOLONTAIRE





Son implication sensible et évidente dans un catalogue d'interprétations éclectiques laisse entrevoir un avenir doré à cette comédienne fougueuse et pleine de projets. Actrice américaine au profil contrasté, Halle Berry dispose d'une carte de visite excellemment fournie en partenaires à la notoriété confirmée. Des stars éprouvées comme Bruce Willis, Eddy Murphy, John Goodman, Samuel L. Jackson et Kurt Russel, entre autres, l'ont entraînée dans de nombreuses aventures filmiques.

Sa capacité à conjuguer un charme sexy à un savoir-faire authentique ne cesse de surprendre le public. Et notamment dans A l'ombre de la haine. Il lui fut très difficile de conquérir ce rôle plébiscité par la plupart des actrices noires américaines. Mais Marc Forster (le réalisateur du film) a su déceler son engouement passionné pour ce scénario intelligemment construit. Halle explique qu'elle s'est sentie profondément liée à l'esprit de Leticia, à son cÏur et à son âme. A la fois sensible et forte, Leticia (alias Halle Berry) voit son entourage disparaître d'une manière extrêmement violente. Le dénouement du film la transporte irrémédiablement dans un havre de paix et dans une douceur de survivre aux rancÏurs que lui inflige la vie. Halle s'est sentie particulièrement impliquée dans ce douloureux sujet qu'est la lutte pour l'équité des races. Thème moteur du téléfilm de Martha Coolidge, Introducing Dorothy Dandridge (1999), qui s'est vu remettre une pluie de récompenses. Halle Berry y joue le rôle de Dandridge, la première actrice noire américaine, nominée pour l'Oscar de la meilleure actrice en 1954. Berry recevra ce premier Oscar afro-américain, ironiquement, un demi siècle plus tard! Mais victime du racisme, elle doit se battre jusqu'au bout pour lutter contre la ségrégation ambiante. Il s'agit là d'un rôle fait sur mesure. A noter qu'elle est la productrice exécutive de ce téléfilm.

Très ouverte à la pluralité des genres cinématographiques et télévisuels, Halle Berry affiche un parcours jonché de références prestigieuses. Prédestinée à se lancer dans une carrière journalistique, elle décide de privilégier le milieu du VIIème art en démarrant dans des séries TV telles que Living Dolls en 1989 et They came from outer space en 1990. Le réalisateur Spike Lee la remarque rapidement et lui offre aussitôt un rôle de junkie dans Jungle Fever (1991), qu'elle interprète aux côtés de Wesley Snipes. S'ensuivent une série de films dans lesquels elle apparaît à moindre mesure mais où elle sait se différencier des autres par son jeu étonnamment naturel. Jouant le rôle de Sharon Stone dans La famille Pierrafeu (1993), celui d'une téléphoniste rose dans Girl 6 de Spike Lee (1996), elle se retrouve à chaque fois au sein de distributions talentueuses et gonflées à bloc en stars du cinéma américain.

Dans Bullworth (1998), Halle Berry séduit Warren Beatty dans une boîte de South Central, grand ghetto noir de Los Angeles, où elle lui fait découvrir les joies de la danse et du rap ainsi qu'une certaine réalité sociale dans une atmosphère surchauffée. Ce film empreint de véracité, surtout quand Warren Beatty, sénateur démocrate, s'exprime librement à ses futurs électeurs et à son chef de campagne, est un défi cinématographique brillamment conquis.

Plus sa carrière avance, plus les références de qualité se multiplient abondamment et reflètent le parcours d'une très grande artiste. Son rôle de mutante aux pouvoirs surnaturels dans X-men (2000), adaptation par Bryan Singer de la bande dessinée Marvel Comics, la propulse dans une dimension fantastique. Elle quitte son apanage de sex-symbol décoratif (bien souvent courtisé par producteurs et réalisateurs) pour devenir Tornade, l'une des figures les plus populaires de cette saga. Elle tournera la suite de film, actuellement en préproduction.

Dans Opération Espadon, succès commercial de l'année 2001, tout le monde se souviendra de sa beauté plastiquement parfaite puisqu'elle montre ses seins avec une aisance déconcertante. Cette séquence ne l'a aucunement gênée. Bien au contraireÉ Elle ressentait de l'appréhension juste avant l'instant fatidique, mais au moment de dévoiler ses formes généreuses, son angoisse s'est aussitôt dissipée. Ce tournage l'a essentiellement marquée par sa rencontre avec John Travolta. Impressionnée, au départ, par cette valeur sûre du cinéma hollywoodien, elle s'est sentie bien vite en confiance et a apprécié son côté spontané et expérimenté. Les personnalités nombrilistes lui valent son indifférence la plus totale.

2002 sera l'année du sacre. Un Oscar pour son rôle dramatique et érotique dans Monster's Ball et un hit mondial en personnifiant une James Bond Girl nommée Jinx. Elle reprendra son costume de X-Men dans la suite de la série et profite de son statut récent de star internationale pour alterner polars, drames, gros et petits budgets... Clairement, elle veut jouer dans la cour des grands. Créature voluptueuse avec laquelle il est préférable de garder ses distances. Pour mieux la désirer.

agnès, vincy


 
 
haut