Malgré pas mal de déceptions au box office depuis 8 ans, Will Smith continue de conforter son statut de mega-star avec le carton de Bad Boys for Life, après celui d'Aladdin l'an dernier. En attendant un éventuel Bad Boys 4, l'acteur prépare King Richard, sur le père des soeurs Williams, et The Council, autre histoire vraie sur une mafia afro-américaine de Harlem dans les années 1970.



Juliette Binoche
Damien Bonnard
Benedict Cumberbatch
Willem Dafoe
Catherine Deneuve
Emilie Dequenne
Adam Driver
Ralph Fiennes
Colin Firth
Louis Garrel
Ethan Hawke
Oscar Isaac
Scarlett Johansson
Nicole Kidman
Keira Knightley
Ladj Ly
Ian McKellen
Kad Merad
Helen Mirren
Robert De Niro
Al Pacino
Robert Pattinson
Margot Robbie
Saoirse Ronan
Jean-Paul Rouve
Martin Scorsese
Will Smith
Kristen Stewart
Meryl Streep
Alice Taglioni
Charlize Theron
Emma Watson
Elsa Zylberstein



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Kirsten Dunst
Sophie Marceau
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Juliette Binoche




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 967Cote : 45 %


 
TIGRE OU DRAGON?

Le livre Bye Bye Bahia



   1998 : Un tout petit chinois lattait à grands coups de pieds dans la tronche, le pauvre Mel Gibson, la soi-disant Arme Fatale de l'Amérique. Hollywood découvrait enfin Jet Li, superstar dans son pays, le roi du cinéma de kung-fu de Hong-Kong.
Dès l'âge de huit ans, Jet Li, Li Lian Jie de son vrai nom, est remarqué par le célèbre entraîneur d'arts martiaux Wu Ben. Enfant prodige, doté d'un caractère en acier trempé, il obtient à 11 ans seulement, le titre de champion de Chine de Wu-Shu, un art martial ancestral, sport national en Chine. Il est déjà le héros de tout un peuple et rencontre au cours d'’un voyage de la délégation chinoise de Wu-Shu, le Président Américain Richard Nixon.
A 16 ans, après 5 titres consécutifs de Champion de Chine, il est engagé par Chang Hsin Yen dans Le Temple De Shaolin (1982). Pas pour une obscur figuration dans un second rôle mais bien pour être le héros du film, un jeune moine bouddhiste du mythique temple de Shaolin. Jet Li est donc de presque tous les plans du film, une superproduction chinoise au budget considérable (plus de dix millions de dollars).
En plein milieu du long-métrage, il offre même une longue démonstration d'arts martiaux en solitaire. Un mythe naissait. Sa bouille juvénile, son jeu d'acteur naturel et bien sûr des combats extraordinaires assurent au film un large succès populaire.
Jet Li enchaîne avec deux suites des aventures du désormais célèbre moine Shaolin. Le troisième opus : Les Arts Martiaux de Shaolin (1984) réalisé par Liu Chia Lang est un pur chef d'oeuvre, avec ses personnages haut en couleurs, son humour de potache et surtout des combats insensés. Le long affrontement dans une plantation de bambous, l'assaut d'un jonque surarmée par les deux héros sont d'immenses morceaux de bravoure rarement égalés.
Jet Li s'installe par la suite à Hong-Kong et met en scène de son unique film, Born To Defend (1986), un drame sur l'après guerre d'une violence inouïe. Le film, taxé de réactionnaire, est un échec au box-office mais cet insuccès n'empêche pas les meilleurs réalisateurs hong-kongais de l'époque de s'intéresser au successeur de Bruce Lee. Après deux ans d' exil aux Etats-Unis suite à l'assassinat de son manager, Jet Li est engagé par Tsui Hark, le Spielberg Asiatique, pour faire court. The Master (1990) est un« galop d'essai » qui permet aux deux hommes d'aborder un projet plus ambitieux : ressusciter un héros légendaire chinois, le Docteur Wong Fei Hong. Il Etait Une Fois En Chine (1991) est l'un des plus grands films d'aventures de l'histoire du cinéma. Un héros mythique, une réalisation fabuleuse, des combats d'une virtuosité incroyable (ah cet affrontement final au sommet d'échelles) chorégraphiée par Yuen Woo Ping (Matrix, Tigre et Dragon). Magique.
Le succès est bien sûr au rendez vous, le film rapportant plus de 30 millions de dollars au box-office hong-kongais. Tsui Hark et Jet Li rempilent donc pour deux suites, le merveilleux La Secte Du Lotus Blanc (1992) qui parvient à égaler l'original et le décevant Il Etait Une Fois En Chine 3 (1993).
Désirant ne pas s’enfermer dans un unique rôle, Jet Li joue parallèlement dans une autre production de Tsui Hark, la comédie fantastique Swordman 2 (1992) et interprète une autre figure mythique dans The Legend of Fong Sai Yuk (1993) de Yuen Kwaï. Mais entre Tsui Hark et Jet Li, le torchon brûle. L'acteur rompt son contrat avec la société de Tsui Hark, The Golden Harvest et fonde sa propre compagnie. Il produit donc ces nouveaux films, des remakes de films à succès comme Bodyguard Form Beijing (1994) (eh oui, il reprend le rôle de Kevin Costner), souvent indigne de son talent.
Une exception : Fist Legend (1994). Ce remake de La Fureur de Vaincre de Bruce Lee, relance sa carrière. Le succès du film dépasse les frontières asiatiques et les droits sont rachetés par Quentin Tarantino himself. Il redevient un héros de film d’aventure dans Dr Wai (1996), un Indiana Jones à la sauce asiatique puis campe un super-héros acrobate dans Black Mask (1997) de Daniel Lee qui marque sa réconciliation avec Tsui Hark (producteur du film). Il renfile alors une dernière fois le costume de Wong Fei Hong pour les sixièmes aventures du Docteur es spécialiste de kung-fu dans Il Etait Une Fois En Chine et En Amérique (1997).
Un titre prémonitoire : Joel Silver, producteur de génie remarque l'incroyable charisme de Jet Li et l'engage pour tenir le rôle du méchant dans L'Arme Fatale 4 (1998). De quoi ouvrir le marché asiatique à la franhcise, et d'être dans le vent côté public ado. 35 ans après The Manchurian Candidate, les asiats investissent le cinéma d'action US en important leurs méthodes de combats. En quelques scènes, l'acteur asiatique vole la vedette au tandem Mel Gibson-Danny Glover, passablement vieilli, usé, fatigué. Il est donc propulsé comme unique star de son film suivant, le grotesque Roméo Must Die (2000), remake pseudo-moderne de Roméo et Juliette de Shakespeare. Le film cartonne au box-office US.
Les studios du monde entier se l'arrachent. Les projets se multiplient. Annoncé au générique de Matrix 2 des Frères Wachowski, produit par le même Joel Silver, il préfère jouer dans des productions de séries D, genre Kiss of the Dragon ou The One. Ambitions de samedi soir avec pizza et soda. Il touche maintenant7,5 millions de dollars de cachet... Et s'uatorise une initiative caritative pour les enfants victimes du Tsunami de l'été 2004.
Jet Li s'est payé le luxe d'un tournage à Paris. Il interprète le rôle principal de Kiss Of The Dragon aux cotés de Bridget Fonda et Tchéky Karyo, un film co-produit par Luc Besson et lui-même. A star vehicle comme disent les américains... Il est devenu une légende du septième art martial, rejoignant Bruce Lee, Jackie Chan et Chow Yun Fat au rang de gloire asiatique internationale. Mais à 40 ans, il lui faudrait séduire de nouveau quelques grands cinéastes et moins se contenter de scripts prémachés pour décrocher un itre de légende. Ce ne sera pas Unleasched (Danny the Dog en vf, allez comprendre) qui y parviendra malgré la présence déjà plus flatteuse de Morgan Freeman et Bob Hoskins. Ceci dit Jet Li en chien chien, c'ets une performance qu'on saluera sans doute un jour...
On restera donc sur sa magnifique prestation dans le superbe Hero, film qui devrait, lui, rester dans nos mémoires. Jet Li en couleurs chez Zhang Yimou. Si le comédien n'est pas de la trempe d'un Tony Leung, la star a su, quand même, s'imposer dans l'un des films asiatiques de la décennie...

yannick, vincy


 
 
haut