David Lynch, Lion d'or et Palme d'or, n'a pas tourné de long métrage depuis 2006. Une longue absence. Heureusement il nous a offert une suite à Twin peaks pour la télé. Et on peut voir ses photos fétéchistes dans l'exposition de Louboutin au Palais de la Porte dorée. Il vient aussi de terminer un court métrage. Elephant Man ressort cette semaine en salles.



Aure Atika
Edouard Baer
Juliette Binoche
Romane Bohringer
Sami Bouajila
Isabelle Carré
Alain Chabat
Anaïs Demoustier
Emmanuelle Devos
Clint Eastwood
Jesse Eisenberg
Colin Farrell
Harrison Ford
Olivier Gourmet
Hugh Grant
Tchéky Karyo
Vincent Lacoste
Chiara Mastroianni
Matthew McConaughey
Ewan McGregor
Yolande Moreau
Margot Robbie
Mark Ruffalo
Adam Sandler
Omar Sy
Omar Sy
Renee Zellweger
Roschdy Zem



Cate Blanchett
Russell Crowe
Uma Thurman
Michel Serrault
Juliette Binoche
Johnny Depp
George Clooney
Harrison Ford
Emmanuelle Béart
Tom Cruise




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 17Cote : 30 %


 
CONTRADICTION (FROM KEVIN KLINE)





Il a 50 ans. Jean's et tee-shirt moulant, il se la joue cowboy. I will survive de Gloria Gaynor sur la platine. Il danse lascivement, langoureusement, frénétiquement et avec style sur le morceau disco. Kevin Kline est In. Loin d'être Out. Et embarque le monde entier dans ce rôle de contradictions sexuelles.
C'est en voyant l'ensemble de son parcours, qu'on peut comprendre son aptitude à la danse, à la fête, à la comédie. Et docn son rôle de Cole Porter, bi notoire et compositeur célèbre dans De-Lovely. Mais ces dernières années, Kline a joué plus d'une fois des rôles comiques. Ce serait aussi injuste d'oublier sa face dramatique.
Il a d'abord débuté dans la troupe de théâtre itinérante The Acting Compagny. 1972. Il a déjà 25 ans. Il y joue tout le répertoire classique, les Roméos tourmentés et autres Hamlet torturés, les héros shakespeariens. Il en fera l'une de ses passions jusqu'à le raconter aux enfants à la télé.
Kline fait ses débuts à Broadway dans une comédie musicale, en 78. Tony Award d'entrée. Il obtiendra le second pour une autre comédie musicale en 81. Il était logique que le grand écran l'appelle. 10 ans après ses premiers pas sur les planches, tardivement donc puisqu'il a 35 ans, il tourne son premier film. Le Choix de Sophie. Et déjà les nominations pleuvent. Avec le culte The Big Chill (il sera l'acteur chouchou de Lawrence Kasdan, comme William Hurt), en 83, Kevin Kline devient un des talents les plus prometteurs d'Hollywood. Son physique passe-partout, son côté middle-class et sa personnalité discrète en font un acteur idéal pour les drames. Mais Kasdan le fera tourner dans un Western. genre qu'il retrouvera 13 ans plus tard dans Les Mystères de l'Ouest (où il remplace Clooney). Puis, variant ses plaisirs, il accepte de jouer l'amerloque dans la comédie british Un poisson nommé Wanda.
Otto, vêtu de noir, sadique et bête, expert en langues étrangères, apte à l'orgasme en tout temps, presqu'animal, lui permet de recevoir un Oscar. Le film est un hit. Il mange le sushi comme personne!
Alors que sa carrière cinématographique décline, il continuera Shakespeare au théâtre, à la TV et se mariera avec la plus jeune Phoebe Cates. Les années 90 sont placées sous le signe de la vie privée.
Il continue de plaire dans les comédies de soir de week end (Dave, French Kiss, Fierce Creatures), en essayant d'épaissir des personnages souvent monolithiques, avec un zeste d'auto-dérision ou de cynisme. Ou carrément en jouant deux rôles.
Mais en 97, avec son personnage de père de famille largué dans le dramatique Ice Storm (Ang Lee tout de même) et celui de futur marié se découvrant gay dans In and Out, il fait un grand écart résumant toutes ses nuances de jeu. La palette est complète.
Il devient à 50 ans, une star. Tardivement. Mais on sent un plaisir sous-jascent. La preuve, en 99, il fera un autre grand écart, entre le très à la mode Shakespeare et le très hot Will Smith... Même si les résultats sont plutôt décevants, son talent n'est pas atteint. Il aime le risque, les beaux rôles et souvent les scripts ne sont pas à la hauteur de son jeu.
Kevin Kline est bien un de ces comédiens brillants, totalement sous estimés, et complètement mal exploité par le système. Il peut jouer n'importe quoi, et même sacrifier son statut de star pour une comédie sans épaisseur; juste pour le plaisir. Il y mettra la même conviction que dans un drame ou un film à Oscars. Sa sympathie fera le reste. Sympathy for the devil?

vincy


 
 
haut