Danielle Darrieux



Mathieu Amalric
Darren Aronofsky
Jean-Pierre Bacri
Halle Berry
Juliette Binoche
Louise Bourgoin
Jeff Bridges
Robin Campillo
Guillaume Canet
Suzanne Clément
Suzanne Clément
Tom Cruise
Emmanuelle Devos
Chris Evans
Colin Firth
Marina Foïs
Harrison Ford
Cécile de France
Stephen Frears
Louis Garrel
Al Gore
Ryan Gosling
Olivier Gourmet
Adèle Haenel
Michael Haneke
Ed Harris
Isabelle Huppert
Mathieu Kassovitz
Brie Larson
Melanie Laurent
Jennifer Lawrence
Gilles Lellouche
Jared Leto
Doug Liman
Benoît Magimel
Stacy Martin
Julianne Moore
Robert Pattinson
Michelle Pfeiffer
Denis Podalydès
Noomi Rapace
Natacha Régnier
Vincent Rottiers
Jean-Paul Rouve
Joshua et Benny Safdie
Taylor Sheridan
Carine Tardieu
Channing Tatum
André Téchiné
Jean-Louis Trintignant
Naomi Watts



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 17



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 1515Cote : 66 %


 
DOPE AU TALENT





Avec son physique de boy-next-door élevé au hamburger, Tobey Maguire a tout d'un américain type. Alors qu'est-ce-qui le rend si différent?? Son sourire aux fossettes prononcées, sa voix infantile, son côté clean (quoique...). Non, en fait Maguire dégage un réel talent d'acteur et une vulnérabilité qui le rend sympathique aux yeux du public.

Au départ, le jeune Tobey voulait régler son pas sur celui de son père en tant que chef cuisinier. Pourtant sa mère, qui avait refoulé son désir d'être actrice, projette son ambition sur son fils en lui offrant des cours dramatiques. Il croise Leonardo DiCaprio à l'audition de Parenthood. L'acteur devient son "partner-in-crime" et ils font les couvertures des tabloïds avec leurs frasques lors de soirées où le tout Hollywood se retrouve. La bande à Leo fait beaucoup parler d'elle dans la capitale du cinéma... Tout cela n'empêche pas Tobey Maguire de continuer sa route parsemée de spots de publicité pour Mc Do ou Doritos. Il retrouve Leonardo sur le tournage de The Boy's Life, un tout petit rôle qui ne lui ouvre pas encore toutes les portes. Il croise ensuite Ang Lee qui lui offre son premier rôle majeur dans The Ice Storm. Incarnant le fils de Kevin Kline, Joan Allen, un enfant solitaire et dépassé par l'explosion sexuelle des années 70 qui l'entoure. Le réalisateur avoue que "Tobey est un rêve, il possède un réel talent d'acteur". Woody Allen ne lui fait pas dire, lui qui s'intéresse à ce jeune freluquet pas très sexy et l'intègre au casting de Deconstructing Harry. En 1998, il tourne la comédie Pleasantville aux côtés de Rose Whinterspoon et William H.Macy. Deux adolescents se retrouvent projeter dans un sitcom des années 50 en noir et blanc. Des prouesses techniques et un joli petit succès au box-office américain. Maguire impose une certaine vulnérabilité, une sensibilité de loser et de rêveur... Rien du super héros. Plutôt le mec qui a un parcours initiatique étrange à suivre...

Les jeunes téléspectateurs mettent un nom sur son minois, surtout depuis l'affaire Don's Plum. Un court-métrage qu'avait tourné Leo et Tobey pour rendre service à leur copain R.D Robb. Le scénario est simple : des jeunes, dans un bar, discutent de leurs amours, drogue, alcool, bref de la vie quotidienne à Hollywood. Pourtant Robb décide, l'an dernier, de l'exploiter à des fins commerciales... Et désormais le tout est dans les mains de la Justice avec la grâce des deux complices ; il y aurait des propos trop tendancieux tenus par Maguire et Di Caprio. Un peu de pub qui ne nuira pas pour autant au début de carrière du jeune acteur. Un peu de souffre aussi...

Après une brève, mais remarquée, apparition dans Fear and Loathing Las Vegas, Tobey Maguire en profite pour mûrir en acceptant des rôles plus réfléchis , plus complexes et plus travaillés. Il ne tourne d'ailleurs pas beaucoup. A 23 ans, il enchaîne donc avec l'adaptation du roman de John Irving The Cider House Rules, scénarisé par l'auteur et portöé à l'écran par Lasse Hallström. Un orphelin naïf s'ouvre au monde et se retrouve face à toutes ses contradictions et les choix à prendre. Dans Ride with the Devil, de Ang Lee, un jeune sudiste (Maguire) est confronté aux conséquences du racisme et de l'esclavage. Sess sujets sont sérieux, ses films pour adultes et les réalisateurs toujours bien choisis. Sous la direction de Curtis Hanson il devient l'un des Wonder Boys, aux côtés d'un prof déjanté (Michael Douglas), en élève très talentueux. Avec gary Ross, il se transforme en pur sang (Seabiscuit), lui qui ressemble plus à un vieux canasson. Il aime être à la marge, mais réussir malgré (ou grâce à) ses défauts.
En cela, son rôle emblématique est bien Spider-Man (surtout la suite). De comédien "art et essai" souvent tourmenté, il va devenir acteur physique, populaire et héroïque. Mais pas seulement : il y sera aussi romantique, déboussolé, coupable, angoissé, troublé... Dans un costume moulant bleu et rouge (pas très tendance... d'ailleurs il gratte à l'entrejambe), il fait exploser le box office mondial et a déjà signé pour un troisième opus, après 1 milliard et demi de dollars en recettes. De quoi nous mettre en haleine pendant qu'il fera son yoga en écoutant Led Zep et goûter sa cuisine végétarien!
Car Maguire sait profiter de la vie. Et sa vie de super star / super héros lui permet justement de se reposer de temps en temps.

alix, vincy


 
 
haut