Gaspard Ulliel, on l'a quitté en révolutionnaire dans un peuple et son roi. Après l'avoir vu dans 9 doigts et Eva cette année, le voici dans un 4e film, Les confins du monde. Son César en 2017 l'a conduit à être très sollicité. Si il ajoute Jacquot, Schoeller et Nicloux à son tableau de chasse, il continue surtout à choisir des projets exigeants. Il sera à l'affiche du prochain film de Justine Triet, avec Exarchopolous, Schneider et Efira!



Mathieu Amalric
Jean-Hugues Anglade
Daniel Auteuil
Leïla Bekhti
Emmanuelle Bercot
Juliette Binoche
Damien Bonnard
Elodie Bouchez
Guillaume Canet
Christian Clavier
Bradley Cooper
Benedict Cumberbatch
Anaïs Demoustier
Catherine Deneuve
Johnny Depp
Jamie Dornan
André Dussollier
Vincent Elbaz
Colin Farrell
Marina Foïs
Jamie Foxx
José Garcia
Adèle Haenel
Peter Jackson
Agnès Jaoui
Naomi Kawase
Sandrine Kiberlain
Nadine Labaki
Vincent Lacoste
Jude Law
Virginie Ledoyen
Gilles Lellouche
Stacy Martin
Ezra Miller
Chloë Grace Moretz
Masatoshi Nagase
Liam Neeson
Pierre Niney
Benoit Poelvoorde
Eddie Redmayne
Jean-Paul Rouve
Ludivine Sagnier
Pierre Salvadori
Tilda Swinton
Audrey Tautou
Sylvie Testud
Gaspard Ulliel
Jonathan Zaccaï



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Brad Pitt
Penelope Cruz




 




 (c) Ecran Noir 96 - 18



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 2062Cote : 56 %


 
LES VOYAGES DE HAYAO





Hayao Miyazaki est le génie de l'animation japonaise, un dieu vivant du dessin animé. Il a créé puis transformé un petit studio d'animation par les moyens et le personnel en rival artistique de l'ogre Disney en signant des peuvres personnelles, fortes et universelles. Pourtant, au panthéon de l'animation, il ests on égal.
Consacré par un Ours d'Or au Festival de Berlin 2002 pour Le Voyage de Chihiro et un prix spécial au Festival de Venise pour Le Château ambulant, Hayao Miyazaki est devenu l'un des auteurs les plus estimés du monde, le plus prestigieux du Japon, l'égal pour l'animation de Walt Disney ou Tex Avery. Le premier à avoir permis à l'animation d'être respecté comme genre cinématographique, et non comme un simple divertissement familial.
Son univers est peuplé de jeunes filles intrépides, de brigands loufoques et de créatures improbables . Il ose mettre en scène des dessins animés dans lesquels il évoque l'éternel combat entre la nature et les hommes, sa peur de l'apocalypse et de la mort.
Perfectionniste, Hayao Miyazaki continue de travailler sur ses films comme un artisan. Il refuse de déléguer son travail et met toujours la main à la pâte à chaque stade de fabrication du dessin animé.

Né le 5 janvier 1941 à Tokyo, pendant la Seconde Guerre Mondiale, épreuve qui le marquera à vie, Hayao Miyzaki vit une jeunesse tranquille au sein d'une famille aisée. Son père dirige une compagnie d'aviation, sa mère, intellectuelle, est souvent à l'hôpital, victime d'une tuberculose spinale qui la cloue au lit, 9 années durant.
Elève studieux, il obtient un diplôme de fin d'étude en économie, tout en s'intéressant de près au manga et à l'oeuvre d'Osamu Tezuka (Metropolis). En 1963, il est engagé au sein de la Toei Doga, célèbre studio d'animation. A ces débuts, il commence par le travail ingrat d'intervalliste puis peu à peu obtient des postes de responsabilité. En 1965 il devient animateur et fait deux rencontres déterminantes, celle professionnelle d'Isao Takahata, le metteur en scène du Tombeau des Lucioles et celle, personnelle, d'Akemi Ota, jeune femme qui travaille à la Toei et qui deviendra son épouse dès 1966. Syndicaliste affirmé, il lutte à l'intérieur de la Toei Doga pour la revalorisation des salaires des animateurs.

En 1971, après avoir eu deux fils, écrit un manga - Le Peuple du Désert - et travaillé sur de nombreux dessins animés, étant par exemple producteur et animateur de La Grande Aventure de Horus, Prince du Soleil signé Takahata, il quitte la Toei Doga pour suivre son compère. Ensemble, ils travaillent sur différentes séries télévisée, Lupin III, inspiré des aventures d'Arsène Lupin, Heidi, La Fillette des Alpes on encore Conan le Fils du Futur. Cette dernière série de 26 épisodes rencontre un grand succès qui propulse enfin Hayao Miyazaki sur le devant de la scène. Logiquement, en 1979, il se voit donc confier par la Tokyo Movie Shinsha la réalisation d'un film pour le cinéma, le Château de Cagliostro.
Comédie policière loufoque, mettant en scène Arsène Lupin, Miyazaki termine le film par ce qui va devenir sa marque de fabrique, un numéro de voltige aérienne insensé, digne de la Patrouille de France, inspiré bien évidemment par ses souvenirs d'enfance. Malgré l'excellente réputation du film, Hayao Miyazaki ne parvient pas à trouver des producteurs pour de nouveaux projets cinématographiques. Il quitte l'aventure avortée de Little Nemo et après la réalisation de quelques épisodes de Sherlock Holmes, il se lance dans l'écriture d'un manga-fleuve, inspiré de Dune, Nausicaä, De La Vallée du Vent. Son éditeur, Tokuma Yasuyoshi, lui demande d'adapter ses écrits sur grand écran. Il accepte. Nausicaä, De La Vallée du Vent marque les débuts d'une Ïuvre personnelle, faite financièrement de hauts et de bas mais toujours au sommet de l'expression artistique. Le film surprend par son pessimisme et sa noirceur. Miyazaki ne cherche pas à plaire au public et expose une thématique très sombre marquée par le conflit immortel entre l'homme et la nature. Il entame avec ce film, une longue collaboration avec Joe Hisaichi qui devient son compositeur attitré. Après le triomphe public de Nausicaä, il fonde, avec son inséparable ami Isao Takahata, un nouveau studio d'animation, le studio Ghibli. Miyazaki, amoureux de l'Europe a choisi ce nom d'origine italienne qui signifie "vent chaud soufflant sur le désert du Sahara" et qui désignait les avions de reconnaissance italien durant la seconde guerre mondiale. Hayao Miyazaki et Isao Takahata planchent sur un premier film dès 1985. Laputa, le Château dans Le Ciel, extraordinaire film d'aventure, est une réussite artistique majeure mais ne renfloue pas les caisses du studio.
Le duo ne se désespère pas et continuent de croire au potentiel de dessins animés plus adultes et réfléchis que les niaiseries américaines. En 1989, ils terminent conjointement deux films majeurs, Mon Voisin Totoro pour Hayao Miyazaki, Le Tombeau des Lucioles pour Isao Takahata.

En partie autobiographique, Mon Voisin Totoro n'est pas un succès immédiat en salle malgré de nombreuses récompenses. Heureusement l'esprit du Totoro veillait sur son géniteur : la peluche de l'animal imaginé par Miyazaki se vend par millions dans l'archipel nippone et impose la marque studio Ghibli. Dès lors, tout sera différent: les deux films suivants, Kiki la petite sorcière et Porco Rosso sont des succès publics et critiques. Le studio Ghibli s'agrandit et la notoriété d'Hayao Miyazaki franchit enfin les frontières du Japon.

En 1996 il surprend le petit monde de l'animation en pactisant avec le diable " Disney ". Le studio américain n'aura aucun droit de regard sur le contenu des oeuvres mais devient le distributeur international des films du studio Ghibli. Premier film à bénéficier de la machine de guerre Disney, Princesse Mononoké rencontre un joli succès mondial qui établit définitivement Hayao Miyazaki dans le gotha des plus grands créateurs de dessins animés.
Mais celui qui se caricature volontairement en cochon songe à prendre sa retraite, à se retirer définitivement dans sa propriété baptisée Butaya, la Maison du Cochon. Le décès de Yoshihumi Kondo son successeur désigné et l'échec public du coûteux Nos Voisins les Yamada d'Isao Takahata dont il est producteur, l'obligent à repousser sa décision.
Bien lui en a pris, il triomphe avec Le Voyage de Chihiro, plus grand succès de l'histoire au box-office japonais (battant Mononoke), et consécration critique mondiale pour l'auteuravec des unes élogieuses de nombreux journaux étrangers. Plutôt inhabituel pour un "cartoon".
Mais la défection du cinéaste engagé sur Le Château ambulant l'oblige à rempiler plus vite que prévu. Lui qui annonce à chaque fois qu'il s'agit de son dernier projet en date, se retrouve, à chaque fois, propulsé en haut du box office. Plus haut que Chihiro, que ce soit au Japon ou en France. Il agrandit son cercle. Offre un regard différent sur le monde, entre magie et univers fantaisistes. Une profonde aversion de laguerre se mélange à une réelle vision du bonheur, grâce à l'amour. Un brin conservateur, il nous ouvre, quand même, des royaumes inattendus. Et cela plaît...
Au point qu'on s'interroge sur l'alliance, à long terme avec Disney. Après avoir essayé de vampiriser Pixar, autre génie de l'animation, la souris est en traind e se faire avaler par le cochon dans certains pays.
Miyazaki, pendant ce temps, continue de construire son château. Le Musée Ghibli inauguré en 2001, ne désemplit pas. Miyazaki souhaiterait s'y consacrer pleinement.

yannick, vincy


 
 
haut