David Lynch, Lion d'or et Palme d'or, n'a pas tourné de long métrage depuis 2006. Une longue absence. Heureusement il nous a offert une suite à Twin peaks pour la télé. Et on peut voir ses photos fétéchistes dans l'exposition de Louboutin au Palais de la Porte dorée. Il vient aussi de terminer un court métrage. Elephant Man ressort cette semaine en salles.rolex pas cher



Aure Atika
Edouard Baer
Juliette Binoche
Romane Bohringer
Sami Bouajila
Isabelle Carré
Alain Chabat
Anaïs Demoustier
Emmanuelle Devos
Clint Eastwood
Jesse Eisenberg
Colin Farrell
Harrison Ford
Olivier Gourmet
Hugh Grant
Tchéky Karyo
Vincent Lacoste
Chiara Mastroianni
Matthew McConaughey
Ewan McGregor
Yolande Moreau
Margot Robbie
Mark Ruffalo
Adam Sandler
Omar Sy
Omar Sy
Renee Zellweger
Roschdy Zem



Juliette Binoche
Meryl Streep
Russell Crowe
Uma Thurman
Cate Blanchett
Michel Serrault
Johnny Depp
George Clooney
Emmanuelle Béart
Harrison Ford




 




 (c) Ecran Noir 96 - 20



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 10Cote : 16 %


 
LE ZOZO?

Le livre Bye Bye Bahia



Pascal Thomas est né en 1945 d'un père cultivateur poitevin et d'une mère berrichone. Il est Bélier ascendant Bélier, c'est-à-dire, si l'on croit à l'Astrologie, fonceur. Il serait né le même jour que Casanova. A cinq ans, Pascal Thomas se voyait bien missionnaire. Position peu banale pour son âge. A 13 ans, il revendait des disques et des jeans récoltés dans les stock américains. Puis, il a fréquenté les lycées de Montargis et de Fontainebleau. Très jeune encore, il a fondé un ciné-club et participé à la naissance d'un parti politique, fondé par Roland Duval, qui a compté jusqu'à 2000 adhérents: l'UR3, l'Union pour le Retour à la 3e République.

Pascal Thomas et son compère, le scénariste Roland Duval, optèrent pour le décentralisme bucolique lorsqu'ils créèrent, à Montargis, une maison de production (les Films du Chef-Lieu) destinée à "montrer que les gens heureux ont une histoire et que le bonheur se raconte". Et cette histoire est encore plus belle au soleil quand la nature, gorgée de sève, éclate en bourgeons et s'épanouit en fleurs et en moissons. Au printemps de leurs jours, Les Zozos (1972), adolescents boutonneux et impatients, engrangent déjà, en rêve, leur prochaine récolte de coeur de vacances. La série Z allait devenir série B avec la maturité, les zozos se muant en bobos.

En 1988, Pascal Thomas avouait avoir tourné plus de 500 films publicitaires. Il a de gros besoins d'argent car il est collectionneur, bibliophile, amateur de tableaux et de sculptures. Il détient, paraît-il, des éditions rares et des manuscrits de Borgès, Simenon, de Léautaud, dont il a eu l'idée un jour d'adapter Le Journal. Qui ne s'est pas fait.
Vacances, moment magique où les nuits se font aussi longues que les jours pour abriter ces moments de bonheur à deux qui s'appellent l'amour. Les maris, les femmes, les amants (1989) y puisent les forces nécessaires à la traversée en solitaire de l'hiver.
Parfois, au déclin de l'été, une petite fille devenue femme sent les larmes lui monter aux yeux : Pleure pas la bouche pleine (1973) la console alors quelque adulte qui sait bien que les mauvais souvenirs ne sont pas éternels, sauf le souvenir de Celles qu'on n'a pas eues (1981). Et si La Pagaille (1991) est un comique de moeurs, il sait éviter le racoleur et le vulgaire, comme avec La Dilettante (1999), une jolie comédie de caractère où l'on retrouve beaucoup du cinéaste. Succès inattendu au détour d'une saison d'été morne, sa rencontre avec catherine Frot fait du film une comédie dans l'air du temps, culte, avec un personnage qui décide de ne plsu rendre de compte à uen société matérialiste, pressée, routinière.
On l'a qualifié de réalisateur tranquille. Mais cela ne l'a pas empêché de présider l'Avance sur Recettes en 1997, d'avoir un rôle actif dans sa profession. Certes, il tourne peu, avec des moyens modestes, sans grands rêves de films à 600 copies. Lui se contente de 300, avec une adaptation d'Agatha Christie. Souvenirs d'enfance. Mon petit doigt m'a dit<:i> réunit Frot et Dussollier dans un thriller léger qui parle du public d'aujourd'hui : les vieux. Quand ce n'est pas eux, ce sont les quadras, les couples divorcés, les familles recomposées, les enfants à ne pas oublier.
Il filme la folie, la course après le temps, les frénésies et les paniques, les fantaisies et les incidents du hasards. Pascal Thomas n'est pas un zozo. Son cinéma est plein de vitalité. On croit à du vent, et finalement c'est de nous qu'il parle.

chris, vincy


 
 
haut