Jean Dujardin n'en a pas terminé avec les films populaires (il sera bientôt dans un nouveau OSS 117) mais ces derniers temps, il opte aussi pour des chemins de traverse plus audacieux. Après le duo Kervern/Delépine, le voici à l'affiche du déjanté Le Daim de Quentin Dupieux,où il habite littéralement son rôle. On le retrouvera à la fin de l'année chez Polanski dans J'accuse.



Pedro Almodovar
Josiane Balasko
Antonio Banderas
Jamie Bell
Guillaume Canet
Jessica Chastain
François Cluzet
Marion Cotillard
Penelope Cruz
Jean-Pierre & Luc Dardenne
Adam Driver
Jean Dujardin
Virginie Efira
Adèle Exarchopoulos
Adèle Exarchopoulos
Michael Fassbender
Ralph Fiennes
Adèle Haenel
Chris Hemsworth
Isabelle Huppert
Jim Jarmusch
Jennifer Lawrence
Gilles Lellouche
James McAvoy
Julianne Moore
Chloë Grace Moretz
Bill Murray
Liam Neeson
Raphaël Personnaz
Benoit Poelvoorde
Ryan Reynolds
Niels Schneider
Matthias Schoenaerts
Will Smith
Tilda Swinton
Emma Thompson
Gaspard Ulliel
Ken Watanabe



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Leonardo DiCaprio




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 949Cote : 49 %


 
APRES LUI





Lorsqu'il naît le 08 novembre 1964, sa famille vit en Tunisie. Hormis quelques parties de football, il lui en reste peu de souvenirs car il n'a que sept ans lorsqu'il arrive à Paris.
Il fait sans passion ses études au Lycée François Villon et en internat. Chez lui, on est amateur de comédies italiennes, et ses premiers souvenirs cinématographiques sont La Gifle et Ben Hur.
A quinze ans, il découvre EpouvantailSchatzberg. Plus tard, il s'initie aux grandes comédies américaines qui le mènent de Billy Wilder à Blake Edwards.
Parallèlement, il suit (c'est un bien grand mot) des cours de cinéma à Censier qui ne l'éblouissent pas, et des cours de théâtre chez Jacqueline Chabrier qui débouchent sur de timides débuts au café-théâtre. Mais comme il est un acteur traqueur, il prend la tangente de l'écriture.
Ses sketches sont joués sur de petites scènes de province, comme à Dijon par exemple, et dans certains magasins des nouveaux créateurs des halles. Il est aussi machino à Bercy et au Chatelet. Il découvre l'univers impitoyable des sitcoms en collaborant à deux séries pour AB Productions. Il rédige, sous une forme légère, les horoscopes de FR3 ; et quelques téléfilms malchanceux auxquels il a participé.
En 1989, il est au chômage et il en profite pour écrire son premier scénario, refusé, d'ailleurs, par tous les producteurs. Un seul s'y intéresse, un certain Philippe Martin (qu'il prend d'ailleurs pour un doux rêveur) qui produit son film deux ans plus tard : Cible émouvante l'encourage même à le réaliser lui-même après s'être initié aux merveilles de la technique sur un court métrage. C'est donc sur le plateau de Ménage que, pour la première fois de sa vie, il se sentira parfaitement à sa place comme réalisateur.
Trois films plus tard, notamment après le succès des Apprentis, il semble en effet que cette place lui convienne.

Christophe Train


 
 
haut