Benoît Magimel brille en père d'un fils qui devient fille dans Lola vers la mer. Toujours prompt à prendre des risques, l'acteur a beaucoup tourné ces temps-ci. On l'a vu dans Nous finirons ensemble, Une fille facile, et on l'attend dans le prochain film de Nicole Garcia, Lisa Redler. Il est aussi attendu chez Samuel Doux (Dune Dreams), Bruno Dumont (Par ce demi-clair matin), Emmanuelle Bercot (De son vivant, dont le tournage reprendra au printemps) et Florent-Emilio Siri.



Mathieu Amalric
Fanny Ardant
Ariane Ascaride
Daniel Auteuil
Christian Bale
Michel Blanc
Damien Bonnard
Dany Boon
Guillaume Canet
Michael Cohen
Toni Collette
Daniel Craig
Matt Damon
Jean-Pierre Darroussin
Anaïs Demoustier
Adam Driver
Jean Dujardin
Chris Evans
Louis Garrel
Eva Green
Jessica Hausner
Scarlett Johansson
Ladj Ly
Benoît Magimel
Terrence Malick
Robert De Niro
Al Pacino
Robert Pattinson
Vincent Perez
Denis Podalydès
Melvil Poupaud
Antoine Reinartz
Martin Scorsese
Emmanuelle Seigner
Michael Shannon
Emma Thompson
Karin Viard
Ben Whishaw
Alice Winocour
Michelle Yeoh



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Kirsten Dunst
Sophie Marceau
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Juliette Binoche




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



© 20th Century Fox   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 1629Cote : 57 %


 
ELLE A TOUT D'UNE GRANDE





Quelques jours après ses 21 ans, Ellen Page se promènera sur le tapis rouge le plus médiatisé de la planète : celui des Oscars. En incarnant Juno, une jeune adolescente de 16 ans, lycéenne enceinte qui gère des problèmes "dépassant sa maturité", elle se révèle une comédienne rayonnante. Les critiques et le public lui font un triomphe. Année après année, le festival de Sundance lui réserve une place en VIP pour au moins l'un de ses films. Le 24 février 2008, la voici parmi les cinq femmes les plus vues sur le petit écran : and the winner is... Peu de jeunes comédiennes ont été nommées aux Oscars avant leur 22 ans. La seule à avoir gagné le prix de la meilleure actrice fut la malentendante Marlee Matlin en 1986, à 21 ans.

Cette petite canadienne (1m55) a grandit au bord de l'Atlantique nord. Elle débute à la télé dès ses dix ans et reçoit déjà des citations dans des prix nationaux. Comme gamine, elle n'espère pas mieux que des téléfilms, feuilletons et seconds rôles au cinéma. Elle occupe le reste de son temps avec le sport. www.repliqueparfaite.fr
Après Marion Bridge en 2002, son premier rôle dramatique majeur, elle décide de se lancer définitivement dans le métier. La tête sur les épaules, elle essaie même de choisir des rôles qui ne soient pas clichés pour les adolescentes, refusant le sexisme. "Je me fiche de savoir ce que les gens pensent de mes personnages. Je veux juste penser au message que porte le film."

Un peu décalée, la jeune fille? Elle vire ses parents des plateaux de cinéma à l'âge de 12 ans et regrette de ne voir aucun fantôme de prostituée dans sa maison familiale, un ancien bordel du XIXe siècle. Garçon manqué, fan de la poète et punk Patti Smith, elle regarde d'un oeil méfiant Hollywood. Sa vocation, sa passion pour le jeu l'a déjà conduit à bien réfléchir sur son métier. Elle l'aime parce qu'elle apprécie de se perdre complètement dans la peau d'une autre. Elle se sent beaucoup moins à l'aise quand elle est reconnue... L'avantage de son physique de "crevette" c'est qu'il la rend plus jeune. Et elle s'y complaît. Juno a cinq ans de moins qu'elle. Dans cette catégorie, elle a moins de concurrentes de sa trempe. Dans quelques années, elles seront plus nombreuses à lui disputer ses rôles.

La preuve avec X-Men The Last Stand, troisième épisode de la saga. Elle s'est laissé convaincre par Brett Ratner pour reprendre le rôle de Kitty Pryde (Shadowcat) déjà interprété par Sumela Kay (en 2000) et Katie Stuart (en 2003). Interchangeables les jeunes actrices? En tout cas le blockbuster est à des années lumières de ses goûts cinématographiques (son film favori? Les Quatre cents coups, de Truffaut). Au Canada, elle enchaîne des films qui se font remarqués : Wilby Wonderful qui mélange homosexualité, relations conflictuelles, suicide, corruption... Mouth to Mouth, où elle rase sa tête, elle prend la tête d'un casting de jeunes dans un drame qui traite des jeunes sans abris et de sexualité. Elle n'hésitera pas non plus à être amoureuse de Olivia Thrilby, sa copine de Juno, dans Jack and Diane.
Et puis il y a surtout Hard Candy. Elle y incarne une version moderne d'un petit chaperon rouge justicier, réglant son compte à un pédophile rencontré sur Internet. Tourné en trois semaines, le film, un jeu de chat et de souris très équivoque, lui vaut une reconnaissance critique immédiate. Elle avait failli passer à côté de ce "cadeau" parce qu'elle avait toujours la tête chauve de son précédent tournage. Sur X-Men, elle devra ainsi des extensions capillaires...

L'année de ses vingt ans restera exceptionnelle. Le jeune et joli minois va se muer en masque caméléon selon les projets. Fille kidnappée et sequestrée dans An American Crime, un film d'une violence rare à partir d'une histoire vraie terrifiante, fille presque folle, quasi violée, nue sous son rideau de couche dans le fond d'un bus, à la recherche de son frère... elle aime les rôles "limites". "Comme fille, je suis supposer aimer La belle au bois dormant. Mais qui veut aimer cette Belle quand on peut être Aladdin?"
Elle apprécie jouer les dérangés, les détraqués, traduire la complexité des émotions. Elle crée son jeu, au sens littéral du terme, amenant des éléments personnels à ses dialogues ou à ses gestes. "Quand elle travaille avec de grands comédiens, on n'a envie que d'une chose ; les laisser s'approprier l'histoire et la raconter à leur façon", explique Jason Reitman, le cinéaste de Juno. "Ellen a un visage extraordinairement expressif, qu'elle utilise avec beaucoup de nuances. Si je lui donne une centaine de consignes par prise, elle les intègre à son jeu à la perfection."
Il y a en elle une Audrey Hepburn qui sommeille. Une étoile est née. Ellen Page nous a fait chavirer en un film, où tour à tour, elle a su être drôle, touchante, déterminée, enfant, adulte, amoureuse, joueuse, s'amusant avec des accessoires, se régalant de films d'horreur. Juno est sa chrysalide. Il y a aussi quelque chose de Meryl Streep dans sa perfection, dans cette volonté d'avoir l'élocution la plus précise possible, qu'elle doive parler espagnol ou "djeunz". Il ne reste plus que les opportunités pour qu'elle soit dans quelques années la nouvelle Jodie Foster.

vincy


 
 
haut