LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Avril 2006

ROMANZO CRIMINALE
Mafia gros blues

Romanzo Criminale, de Gianccarlo De Cataldo
Adapté au cinéma par Michele Placido
Eds Métailié, 2006, 587 pages


On peut introduire ce livre de différentes façons, mais ce qui importe est qu’il soit passionnant jusqu’à la dernière page. Comme aurait pu dire Coluche : « C’est l’histoire de mecs…. » qui ont mis Rome sous coupe (et croupe) réglée entre 1977 et 1992. Ce qu’il y a d’étonnant (et de détonnant), c’est que leur emprise sur la capitale italienne se soit faite au moment des pires attentats qui ont secoué le pays.
La trame du livre, de la Genèse à la Chute, est construite dans le sens où ce sont les malfrats qui « conduisent » le fil du récit. En fait, ce n’est pas un fil, mais des fils, formant comme plusieurs lignes de pêche emmêlées. L’astuce de l’auteur a été d’écrire des phrases courtes, dans des sous-chapitres courts. Ceci permet de bien comprendre l’évolution des événements, et de suivre le comportement de tous les individus ayant vécu cette saga « mafioso-romaine. » Ce fut une pieuvre aux bras multiples, car à peu-près tous les types de gangstérisme furent déployés.
Nous suivons alors des individus, hommes et femmes, qui seront les maîtres d’une ville. Mais cela ne va pas sans contreparties : le doute et le sentiment de trahison dans les « affaires. » Mais, pour la société, ceci n’est pas un mal, car le taux d’élimination va aller crescendo. L’autre face du décor est le côté, si l’on peut-dire ici de la loi (et donc de la politique). Ce qui est patent a déjà été trop souvent formulé. Le gangstérisme est lié aux idées fascistes. Ensuite, la drogue, le sexe et le fric, vont faire des moutons parmi les juges, les avocats, les policiers, les gardiens de prison, les parlementaires. Tous, ainsi que des joueurs de foot, des stars du cinéma et autres plus ou moins grosse légume, vont être happés et brisés par la machine.
En fait, cette bande de plus en plus organisée avec le temps, va bénéficier des attentats des Brigades Rouges. Toutes les polices d’Italie étant focalisées sur ce problème. Seuls, un juge et un commissaire ont tenté l’impossible : démanteler le réseau. Mais pendant 12 ans ce fut un Combat Précaire et d’Embûcher. Il faut espérer que le film soit aussi clair que le livre pour démontrer comment à la fin du 20ème siècle on a pu se retrouver à Rome comme dans le Chicago des années 30.
- Harry Stote    


le film  - achetez le livre