LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Juillet 2004

COUPEZ! CES FILMS QUE L'ON AIMERAIT OUBLIER
Filmographies cachées

Coupez! Ces films que l'on aimerait oublier ; Christophe Greuet.
Eds. Carnot - 238 pages

Christophe Greuet est chroniqueur Cinéma au Midi Libre. Depuis bientôt 20 ans, il fréquente assidûment la Croisette au moment du Festival. Pour comprendre la finalité de son livre il dévoile quelques petits secrets des lieux et montre comment certains ont pu évoluer. Dans ce livre il s'attache à raconter la petite histoire du Marché du film. Pour cela il fait un inventaire des échecs, des faillites et des non-réalisations d'acteurs, de réalisateurs et de sociétés de production. Il présente, sur un thème récurrent, la jungle de l'underground des films classés entre B et Z.
Il y a d'abord les films qui ne sont encore que dans l'esprit des producteurs. Mais cela ne fait rien! Les affiches sont quand même imprimés! Les fans attendent cependant la sortie de l'oeuvre. Car souvent la vedette du moment est sensée être la tête d'affiche. Puis il y a ceux qui ont été réalisés. Stars, réalisateurs et productions sont alors passés au crible. L'auteur démonte les mécanismes de la déconfiture de nombre d'entre eux avant, pendant et après le tournage. D'où le titre: "Coupez! ces films qui aimeraient être oubliés". Les plus grands noms se retrouvent tout au long du livre: de Clooney à Carradine en passant par Réno, Bellucci, Thurman et Tarantino; de Spielberg à Lucas; de Troma à Carolco par exemple. Ce super Marché est parfois bien ingrat. C'est une grosse machine qui peut avoir de grosses défaillances. Ainsi la sortie même d'un film peut être annoncée 3, voire 5 ans de suite. Il est vrai comme le montre le second chapitre qu'il faut bien débuter et que les choix ne sont pas toujours appropriés. Mais les débuts devraient-ils toujours être honteux? Il est vrai que l'auteur a fait l'impasse sur ceux et celles ayant tournés des films X. Il n'y a rien de croustillant de ce côté là.
L'ensemble du livre est facile à lire. Il est surtout bien illustré par de nombreux clichés presque introuvables maintenant. Il faut cependant déplorer la présence de quelques cuirs et de phrases inachevées qui émaillent certaines pages. Il manque aussi quelques traductions d'expression anglaise pas forcément compréhensible en dehors de la profession. En fait c'est le moins bon côté de la corporation Cinéma-Internet qui est un peu révélé au grand public. Les lecteurs d'Ecran Noir apprécieront comment fut vécu la mascarade du Bug de l'an 2000! Les images parfois ne sont que des mirages...

- harry stote