Les amants électriques ou le grand retour de Bill Plympton, 6 ans après Des idiots et des anges. Ici il est question de femmes, d'amants, de sexe et de jalousie. Avec son style unique, il nous électrifie une fois de plus.



96 heures
Après la nuit
Avanti
Brick Mansions
Dans la cour
Girafada
Je m'appelle Hmmm...
Khumba
L'été des poissons volants
La ligne de partage des eaux
Les 3 vies du chevalier
Les amants électriques
Night Moves
Noor
States of Grace
Un voyage
Une rencontre



Gravity
12 Years a Slave
Le vent se lève
The Grand Budapest Hotel
La Cour de Babel
Les chiens errants
Wrong Cops
Leçons d'harmonie
Real
Dancing in Jaffa
Mille Soleils
Nebraska
Computer Chess
La belle vie
Tom à la ferme



La reine des neiges
Les garçons et Guillaume, à table !
Ida
Lego, la grande aventure
Supercondriaque
Monuments Men
Her
Situation amoureuse, c'est compliqué
Aimer, boire et chanter
All About Albert
Closed Circuit
De toutes nos forces
Gerontophilia
Layla
Les Gazelles
Captain America : Le Soldat de l'Hiver
47 Ronin
Eastern Boys
La crème de la crème
Salaud, on t'aime
Divergente
Heli
Les yeux jaunes des crocodiles
My Sweet Pepper Land
Noé
Rio 2
Suneung
Babysitting
Melaza
Métabolisme ou quand le soir tombe sur Bucarest
Need for Speed
Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?
The Best Offer
Une promesse






 (c) Ecran Noir 96 - 14


  

Production : Jackie Chan, Léonard Ho
Réalisation : Stanley Kwan
Scénario : Yau Dai AnPing
Montage : Cheung Yiu-Chung, Joseph Chiang, Cheung Kar-Fa
Photo : Poon Hang-Sang
Musique : Siu Chung
Durée : 121 mn
 

Maggie Cheung : Ruan Lingyu
Tony Leung : Tsai Chu-heng
Canna Lau : Lily Li
Waise Lee : Li Min Wei
 

 

 
Yuen Ling-yuk (Center stage)



Chine / 1992

01.12.99
 

Première star du cinéma chinois, Ruan Lingyu est disparue en 1935 à l'âge de 25 ans. Elle avait débuté à 16 ans et interprété des dizaines de rôles pour les grands studios de l'époque. À l'apogée de sa carrière, Ruan Lingyu, la "Garbo chinoise", faisait l'objet d'un véritable culte.
Fragile, victime de la presse à scandale, elle s'est suicidée le jour de la fête des femmes.
 
bertrand
 

haut