L'homme qu'on aimait trop est la 7e collaboration entre Téchiné et Deneuve. Ce fait divers réel et macabre, une des affaires les plus sensationnelles de ces 40 dernières années, inspire au cinéaste une oeuvre psychologique taillée avec finesse.



Ablations
Fastlife
L'homme qu'on aimait trop
Les ponts de Sarajevo
Ping-pong summer
Playtime (version restaurée)
Sexy Dance 5
Shapito Show
Tanta agua
The Face of Love
Transformers : L'âge de l'extinction
Two Hundred Thousand Dirty



The Grand Budapest Hotel
Adieu au langage
Ugly
Bird People
Les poings contre les murs
Les Soeurs Quispe
Palo Alto
Con la pata quebrada
Under the skin
Coldwater
Sunhi



Divergente
Rio 2
Babysitting
Qu'est-ce qu'on a fait au bon Dieu?
The Amazing Spider-Man: Le destin d'un héros
D'une vie à l'autre
Godzilla
The Homesman
Maps to the Stars
X-Men: Days of Future Past
Deux jours, une nuit
Amour sur place ou à emporter
La liste de mes envies
Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire
Maléfique
Edge of Tomorrow
Tristesse Club
Sous les jupes des filles
Black coal
Un amour sans fin
Jersey Boys
The Two Faces of January
Triple Alliance
Xenia
Le coeur battant
Le conte de la princesse Kaguya
L’ex de ma vie
On a failli être amies
Transcendance
Zero Theorem
Les ponts de Sarajevo
Jimmy's Hall
Dragons 2
Albert à l'ouest
Circles
Everyone's going to die
Les hommes ! De quoi parlent-ils ?
Les vacances du Petit Nicolas






 (c) Ecran Noir 96 - 14


  

Production : Bastiana Films
Distribution : Bodega Films
Réalisation : Hernán Belón
Scénario : Hernán Belón, Valeria Radivo
Montage : Natalie Cristiani
Photo : Guillermo Nieto
Son : Fernando Soldevila
Musique : Antonio Fresa, Luigi Scialdone
Costumes : Anna Franca Ostrovosky
Durée : 84 mn
 

Dolores Fonzi : Elisa
Leonardo Sbaraglia : Santiago
Matilda Manzano : Matilda
Juan Villegas : Alberto
 

 

 
El campo



Argentine / 2011

13.06.2012
 

Elisa et Santiago se rendent avec leur fille de deux ans, Matilda, dans leur maison de campagne afin d'y passer quelques jours de vacances et d'envisager les premiers travaux. Loin de la civilisation, Elisa fini très vite par perdre pieds. En prise avec des crises de panique constantes et des peurs nocturnes, elle va se sentir peu à peu angoissée par ce lieu qui soulève en elle des peurs fantasques et enfouies depuis qu'elle est mère.
 
 

haut