Ne croyez pas que je hurle est le joyau tant attendu de l'année. Film expérimental et sentimental, audace narrative et visuelle, cette expérience signée Frank Beauvais est aussi délicate que mélancolique, curieuse que hypnotique.



Angry Birds: copains comme cochons
Bleu Palebourg
Camille
Fahim
L'angle mort
La bonne réputation
La vérité si je mens! Les débuts
Loups tendres et loufoques
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
Warrior Women



Deux moi
Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie
Chambre 212
Joker
Pour Sama



Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Roubaix, une lumière
Thalasso
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour
De sable et de feu
Ad Astra
Trois jours et une vie
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
La fameuse invasion des ours en Sicile
Nos défaites
Papicha






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  

Production : Qwerty Films, Pathé Pictures Internatonal, BBC Films
Distribution : Pathé distribution
Réalisation : Stephen Frears
Scénario : Nicholas Martin
Montage : Valerio Bonelli
Photo : Danny Cohen
Décors : Alan MacDonald
Musique : Alexandre Desplat
Costumes : Consolata Boyle
Durée : 110 mn
 

Meryl Streep : Florence Foster Jenkins
Hugh Grant : St Clair Bayfield
Simon Helberg : Cosme McMoon
Rebecca Ferguson : Kathleen
John Kavanagh : Arturo Toscanini
David Haig : Carlo Edwards
Christian McKay : Earl Wilson
 

site internet du film
Florence Foster Jenkins (wikipédia)
 

 
Florence Foster Jenkins



Royaume Uni / 2015

13.07.2016
 

L’histoire vraie de Florence Foster Jenkins, héritière new-yorkaise et célèbre mondaine, qui n’a jamais renoncé à son rêve de devenir une grande cantatrice d’opéra. Si elle était convaincue d’avoir une très belle voix, tout son entourage la trouvait aussi atroce que risible. Son “mari” et imprésario, St Clair Bayfield, comédien anglais aristocratique, tenait coûte que coûte à ce que sa Florence bien-aimée n’apprenne pas la vérité. Mais lorsque Florence décide de se produire en public à Carnegie Hall en 1944, St Clair comprend qu’il s’apprête à relever le plus grand défi de sa vie...


 
EN

 

haut