Spider-Man: New Generation est incontestablement le meilleur film d'animation américain de l'année. C'est peut-être le même Spider-Man jusqu'à présent. C'est sans doute le blockbuster qu'on attendait en 2018. Et enfin, peut-on oser dire qu'il est l'un des meilleurs Marvel au cinéma? Bref, ce Spider-Man est immanquable.



Hunter Killer
L'exilé
Mortal Engines
Nous les coyotes
Oscar et le monde des chats
Pachamama
Rémi sans famille
Rêver sous le capitalisme
Roma
Spider-Man: New Generation
Une affaire de famille
Utøya, 22 juillet



A Star is Born
Un 22 juillet
Le grand bain
En liberté !
Chien de garde
Festen
Outlaw King : Le Roi hors-la-loi
Diamantino
Les Veuves
Assassination Nation
Les Confins du monde



Capharnaüm
Bohemian Rhapsody
Breathe
Cold War
Silvio et les autres
Crazy Rich Asians
Heureux comme Lazzaro
Kursk
Samouni Road
Un amour impossible
8, avenue Lénine
Les animaux fantastiques: les crimes de Grindelwald
Millénium : Ce qui ne me tue pas
Mon cher enfant
Suspiria
Amanda
Les filles du soleil
Yomeddine
Le Grinch
Les héritières
Robin des Bois
Voyage à Yoshino
Astérix - Le secret de la potion magique
Leto
Pupille






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Main Journey, Free Range Films, Quad Productions, Title Media
Distribution : Gaumont
Réalisation : Armando Iannucci
Scénario : Armando Iannucci, David Schneider, Ian Martin, Peter Fellows, d'après la BD de Fabien Nury et Thierry Robin
Montage : Peter Lamber
Photo : Zac Nicholson
Décors : Cristina Casali
Musique : Christopher Willis
Durée : 106 mn
 

Steve Buscemi : Nikita Khrouchtchev
Simon Russell Beale : Lavrenuy Beria
Jeffrey Tambor : Georgy Malekov
Olgra Kurylenko : Maria Yudina
Michael Palin : Vyacheslav Molotov
Andrea Riseborough : Svetlana Stalin
Jason Isaacs : Georgy Zhukov
Rupert Friend : Vasily Stalin
Paddy Considine : Camarade Andryev
 

La bande dessinée
 

 
La mort de Staline (The Death of Stalin)



Royaume Uni / 2017

21.03.2018
 

Staline contrôle tout le monde et n'hésite pas avec son fidèle Beria à envoyer jusqu'à ses proches au Goulag, quand ils ne sont pas torturés ou exécutés. Mais Staline a une attaque cérébrale. Et laisse son entourage désemparé. Dans les jours qui suivent, les ministres composant la garde rapprochée de Staline se livrent à un combat acharné pour prendre le contrôle, certains souhaitant un changement positif en Union Soviétique, d'autres nourrissant des ambitions plus funestes. Mais tous sont dans la même urgence : lutter à tout prix pour rester, simplement, en vie.


 
EN

 

haut