LES ENFANTS DU SIECLE
George Sand
Les Enfants du SiècleNée Aurore Dupin en 1804, George Sand est éduquée par les religieuses, chez qui elle lit Rousseau. Elle se marie en 1822 au Baron Dudevant avec qui elle a deux enfants. Mais elle le quitte en 1830 et rejoint à paris son amant Jules Sandeau, écrivain, avec qui elle co-écrit Rose et Blanche. Son premier roman, Indiana, est un succès, et Sand devient alors la première femme de lettres française à vivre de sa plume. Elle fréquente les salons et se positionne ainsi dans la société artistique de son temps, où elle se lie avec Delacroix, Litz, Chopin, Musset... En 1833 elle publie Lelia, roman de protestation féminine dans une société d’hommes. Son style véhément et marqué d’optimisme est remarqué, et elle provoque l’irritation de ses contemporains par un comportement bien affirmé : elle s’habille en homme, fume la pipe, monte à cheval. Sa vie sentimentale est également très mouvementée : Sandeau, Musset, Chopin, Manceau, Flaubert seront ses amants. Les préoccupations sociales sont au cur des romans de Sand. Influencée par les théories de Pierre Leroux, inventeur du socialisme d’inspiration religieuse, sa littérature devient porteuse d’espoir et véhicule un idéal social, une quasi " religion de la liberté et de l’égalité ". Sand a alors le souci d’éduquer le peuple, et réhabilite le monde paysan en écrivant de nombreux romans rustiques comme La mare au diable, François le Champi ou La petite Fadette. En février 1848, elle s’enthousiasme pour la campagne des banquets et se rapproche de Louis Blanc, républicain de gauche : elle écrit dans les journaux, et fonde le sien. Mais lorsque son idéal est déçu en juin 1848, elle quitte Paris, se coupe de la vie politique, et se retire à Nohant. Elle écrit jusqu’à sa mort en 1876 mais plus dans un but social.

Alfred de Musset
Les Enfants du SiècleNé en 1810 dans une famille bourgeoise et cultivée, Musset va d’abord suivre de brillantes études de droit et de médecine. Puis, fréquentant les milieux mondains, il est attiré par la littérature et rejoint le cercle des romantiques. Il se consacre alors à son unique passion, la poésie, et publie dès l’âge de 18 ans. En 1830, il est échaudé par le mauvais accueil réservé à sa première pièce, La nuit vénitienne, et jure de ne plus faire représenter ses pièces. En 1833, il rencontre George Sand, avec qui il vit une passion effrénée. Ensemble ils partent en Italie, mais se brouillent et se séparent en 1835. Cette époque sera pourtant la plus féconde de Musset, production exacerbée par cette liaison tumultueuse et ses déchirements. En 1834, il écrit Lorenzaccio, personnage qui lui ressemble comme un double, héros romantique par excellence, complexe, contradictoire, provocateur, sans idéal, débauché, témoignant d’un mal-être proche de celui de l’auteur. Il écrira aussi d’autres pièces telles que Les caprices de Marianne, Fantasio, On ne badine pas avec l’amour,... Après la rupture, sa production sera très marquée par sa souffrance et mettra en valeur son caractère passionné : ce seront les poésies des Nuits, dédiées à George Sand, mais surtout son autobiographie, La confession d’un enfant du siècle, manuscrit exutoire de leur passion éteinte et de son mal de vivre. Usé et détruit par les excès, Musset voit son inspiration décliner à partir de 1838. Reconnu par ses pairs -il fait son entrée à l’Académie en 1852-, il meurt en 1857. Il aura toutefois marqué le siècle par ses écrits romantiques, reflets de son esprit tourmenté et passionné.


Romantisme ~ Buzz & Histoire ~ Critique ~ Fiche technique & Liens ~ Casting & Galerie ~ Sand & Musset ~ Jeu-Concours



(C) Écran Noir 1996-1999