Ne croyez pas que je hurle est le joyau tant attendu de l'année. Film expérimental et sentimental, audace narrative et visuelle, cette expérience signée Frank Beauvais est aussi délicate que mélancolique, curieuse que hypnotique.



Betty Marcusfeld
Cervin, la montagne du monde
Chambre 212
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
Joker
La fameuse invasion des ours en Sicile
La grande cavale
Nos défaites
On va tout péter
Papicha
Pour Sama
Quelle folie
Soeurs d'armes
Tout est possible



Parasite
Le Roi Lion
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi
Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour
De sable et de feu
Ad Astra
Trois jours et une vie
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man






 (c) Ecran Noir 96 - 19


MK2  

Production : Corazon International, Norddeutscher Rundfunk, Panfilm, Wüste Filmproduktion, Arte
Distribution : MK2 Diffusion
Réalisation : Fatih Akin
Scénario : Fatih Akin
Montage : Andrew Bird
Photo : Rainer Klausmann
Décors : Tamo Kunz
Son : Richard Borowski
Musique : Selim Sesler
Durée : 120 mn
 

Meltem Cumbul : Selma
Güven Kiraç : Seref
Catrin Striebeck : Maren
Sibel Kekilli : Sibel
Birol Ünel : Cahit
 

site officiel
 

 
Gegen die Wand (Head-On)



Allemagne / 2004

21.07.04
 

Interné dans un hôpital psychiatrique après une tentative de suicide, Cahit, quarante ans, sait ce que signifie "commencer une nouvelle vie". Drogue et alcool endorment son mal de vivre. Turco-allemande comme Cahit, Sibel aime trop la vie pour une "musulmane convenable". Afin de fuir une famille conservatrice, Sibel feint une tentative de suicide. Mais c’est la honte et non pas liberté qui l’attend. Seul le mariage peut la sauver. Elle supplie alors Cahit de l’épouser.
Tandis qu’elle savoure sa nouvelle liberté, il voit occasionnellement une petite amie et continue à s’oublier dans l’alcool. Jusqu'à ce que l’amour s’impose à lui comme une évidente voie d’issue.
 
jean-françois
 

haut