Jamais contente, adaptation de la trilogie de Marie Desplechin (la sœur de) par Emilie Deleuze, affronte l'adolescence sans ménagement. Avec son héroïne réjouissance, un scénario ciselé, le film déjoue les attentes et rend plutôt content.



Born to be Blue
Dalida
Entre les frontières
Harmonium
Jamais contente
La Grande Muraille
La mécanique de l'ombre
La reine Garçon
Ouvert la nuit
Power to Change
The Birth of a Nation
The Fits
The Last face
Un jour mon prince
Wanderlust



Ma vie de Courgette
Mademoiselle
Tu ne tueras point
L'ornithologue
Papa ou maman 2
Premier contact
Go Home
La jeune fille sans mains
Manchester by the Sea
Rogue One : A Star Wars Story
Your name
Neruda



Doctor Strange
Moi, Daniel Blake
Le client
Les Animaux Fantastiques
Alliés
La fille de Brest
Louise en hiver
Ma' Rosa
Sausage Party
Sully
Vaiana, la légende du bout du monde
Wolf and sheep
À Jamais
Absolutely Fabulous: Le Film
Baccalaureat
Carole Matthieu
Demain tout commence
Personal Shopper
Louise en hiver
Assassin's Creed
Avant le déluge
Beauté cachée
Paterson
Souvenir
American Pastoral
Hedi, un vent de liberté
L'Ami (François d'Assises et ses frères)
Le Fondateur
Passengers
La vallée des loups
Nocturnal Animals
Quelques minutes après minuit






 (c) Ecran Noir 96 - 17


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 325

 
Les saveurs du Palais


France / 2012

12.09.2012
 



DELICATESSEN





Voir Catherine Frot incarnée l'ancienne cuisinière de feu le président Mitterand, c'est un petit peu la retrouver dans le genre de rôle qui lui ont donné les faveurs du public : une jeune femme bien élevée mais au caractère bien trempé. Savoureux. On ne dira jamais combien cette actrice populaire peut sauver un film et même le transcender par sa seule fantaisie. Elle joue à merveille et finement la petite campagnarde qui se bat pour se faire respecter par les citadins de Paris. Adapté d'une histoire vraie, le film nous fait vivre le quotidien stressant et même rabaissant de cette cuisinière, qui étant proche du président s'est attirée les foudres de ses collègues.

Entre rires et larmes, l'actrice nous montre une nouvelle fois son talent en interprétant un rôle humain et touchant. L'humour, très présent, se reflète à travers l'entente entre les acteurs qui semble aussi forte que sincère à l'écran.

Entre la nouvelle vie de la célèbre cuisinière et ses flashbacks qui la hante, le film aurait pu être un méli-mélo prise de tête mais cette comédie, à déguster sans modération, est ficelée de sorte à plonger le spectateurs au cœur de la vie et de la détresse du personnage principal, passé de la lumière à l'ombre sans crier gare. . Entr mêlé par des scènes de préparation culinaire Les saveurs du palais vous mettra l'eau à la bouche. sans prétention ni autre ambition que de faire plaisir aux spectateurs ; par ailleurs, un conseil : mieux vaut y aller le ventre plein au risque de vouloir dévorer les sièges du cinéma.
 
cynthia

 
 
 
 

haut