Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Brooklyn Affairs
Ceux qui nous restent
Ils aimaient la vie (Kanal)
It must be heaven
Jumanji: Next level
La Famille Addams
Le meilleur reste à venir
Le Voyage du Prince
Les reines de la nuit
Ode Bertrand
Premiers pas dans la forêt
Seules les bêtes
Souviens-toi de ton futur
The Irishman
Un été à Changsha



Joker
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes
Et puis nous danserons
J'ai perdu mon corps
La belle époque
Le monde animé de Grimault
J'accuse
L'incinérateur de cadavres
Les enfants d'Isadora
Les misérables
The Irishman
À couteaux tirés



La fameuse invasion des ours en Sicile
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand
Une Colonie
Adults in the Room
Le Mans 66
Little Joe
La reine des neiges 2
Le Roi
Gloria Mundi
Chanson douce
L'orphelinat
Last Christmas
Proxima






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 17

 
Chouette... un nouvel ami !


/ 2016

28.09.2016
 



LES COPAINS D'ABORD





Joli programme de courts métrages venus d’Iran (à l’exception de La cravate, réalisé en Belgique), Chouette… un nouvel ami ! propose aux enfants à partir de 4 ans une exploration des thèmes de la solitude et de l’amitié sous toutes ses formes en plus d’un voyage éclectique dans le monde de l’animation. Utilisant plusieurs techniques (2 et 3 D, stop-motion, éléments découpés), les différents films emmènent le spectateur dans des univers tour à tour colorés, dépouillés et minéraux qui mettent en scène des rencontres et des élans d’entraide dans des circonstances parfois tragiques.

Si l’ensemble parvient à être assez homogène pour capter l’attention des plus jeunes, on retient plus particulièrement deux chapitres qui forcent l’admiration. Pyracantha de Negareh Halimi raconte l’histoire d’un petit escargot en quête de sa plante favorite, le pyracantha. Il rencontrera en cours de route un prédateur effrayant ainsi qu’un nouvel ami avec lequel se réinventer. L’animation image par image des figurines d’argile dans une superbe nature hivernale donne naissance à un récit poétique sans paroles qui crée une émotion subtile, surtout lorsque les deux alter ego se mélangent pour former un nouvel individu, ou s’allient pour lutter contre le monstre polymorphe.

Le moineau et l’épouvantail de Gholamreza Kazzazi est quant à lui d’une délicatesse si infinie qu’il séduit aussi sûrement jeune public que spectateurs plus aguerris. On y voit un moineau qu’on croirait tout droit sorti d’une estampe japonaise évoluer dans le décor désolé d’un hiver rigoureux. Dans sa quête pour survivre, le petit volatile croise un épouvantail borgne, une louve et ses petits ainsi que de terrifiants corbeaux. Le dessin à peine esquissé, avec très peu de traits de contour, donne aux images un aspect "fondu" qui accompagne les teintes froides et l’atmosphère glacée du récit. La "morale" de l’histoire privilégie la solidarité et le respect de l’autre, quitte à créer la perplexité chez les enfants habitués à penser le monde de manière plus binaire.

Ce qui fait du film, et plus généralement du programme dans sa globalité, une excellente base de réflexion, discussion et débat en famille ou dans le cadre scolaire. Il existe à ce titre un dossier pédagogique qui permet, au-delà du pur plaisir d’initiation à la cinéphilie, de profiter du film pour stimuler l’imagination, la curiosité et l’esprit d’analyse des jeunes enfants. Chouette, un nouvel ami pour les parents et les enseignants !
 
MpM

 
 
 
 

haut