Et puis nous danserons était l'un de coups de cœur cannois. Enivrant, exaltant, brillant! La répression des homosexuels et l'élan romantique qui prend tous les risques, la danse comme lien sensuel et la musique euphorisante. A voir! A découvrir!



Adults in the Room
Amour-eux
And then We Danced
Furie
J'ai perdu mon corps
L'audition
L'instant infini
La belle époque
le char et l'olivier
Le monde animé de Grimault
Le voyage dans la lune
Le voyage du pèlerin
Midway
Place des victoires
Princes et vagabonds
Une Colonie
Vitis Prohibita



Un jour de pluie à New York
Bacurau
Ne croyez surtout pas que je hurle
Alice et le Maire
Les mondes imaginaires de Jean-François Laguionie
Chambre 212
Joker
Pour Sama
Shaun le mouton le film : la ferme contre-attaque
La cordillère des songes



Once Upon a Time... in Hollywood
La vie scolaire
Les hirondelles de Kaboul
Ad Astra
Portrait de la jeune fille en feu
Au nom de la terre
Downton Abbey
Port Authority
Atlantique
Gemini Man
Donne-moi des ailes
Jacob et les chiens qui parlent
La fameuse invasion des ours en Sicile
Nos défaites
Papicha
La bonne réputation
Maléfique 2: le pouvoir du mal
Martin Eden
Matthias & Maxime
Queens
Abominable
5 est le numéro parfait
Hors normes
Au bout du monde
Sorry We Missed You
Le Traître
Retour à Zombieland
Mon chien stupide
The Laundromat
Un monde plus grand






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 296

 
Avant la fin de l'été (Before Summer Ends)


France / 2017


 



VOYAGE A TROIS





"Ashkan, sois un homme."

Entièrement basé sur une idée de voyage formateur, le premier film documentaire de Maryam Goormaghtigh est une pépite pleine de bons sentiments.

Tout au long d'Avant la fin de l'été, les trois protagonistes parlent de voyage. A commencer par Arash, un étudiant obèse qui ne s'est pas fait à la vie française et a décidé de rentrer dans son pays d'origine. A ses côtés, ses deux meilleurs également iraniens. Pour tenter de lui faire changer d'avis, ils suggèrent de l'emménager en voyage à travers toute la France. Un voyage qui, s'il a un but premier, s'avère bénéfique pour les trois hommes.

A des carrefours différents de leur vie respective, ils se posent constamment des questions quant à leur avenir, la viabilité de leurs projets et surtout leur place. Iranien certes, ils aiment la France et sont fascinés par chaque découverte qu'ils y font. Quête identitaire donc, Maryam Goormaghtigh prend ici plaisir à discuter le rapport à l'autre à travers chaque personnage.

Bien évidemment, les trois hommes aiment comparer leur parcours, mais il n'y a pas que ça. Avec des riverains, ils échangent sur leurs visions de la famille. Et au moment où ils rencontrent deux jolies filles, ils en viennent à s'interroger sur la nécessité de draguer. Les scènes cocasses s'enchaînent à une vitesse folle tandis qu'ici et là, la réalisatrice dresse le portrait d'une jeunesse iranienne qui ne se sent plus chez elle au pays et qui aime la liberté d'être soi-même qu'offre l'étranger.

Film d'apprentissage, Avant la fin de l'été a le mérite de faire réfléchir sur la manière dont on perçoit les étrangers qui s'installent en France ainsi que les multiples degrés d'intégration. Car Arash nous le montre bien : avoir des amis étrangers et parler leur langue ne signifient pas pour autant que l'on est intégré.

A la croisée de Jours de France de Jérôme Reybaud et Les Habitants de Raymond Derpardon, Avant la fin de l'été se pose là, en film documentaire hilarant mais profond. Bref, encore un beau moment de cinéma déniché par l'ACID.
 
wyzman

 
 
 
 

haut