Avec Dark Waters, Todd Haynes s'invite dans le film engagé (côté écolo), le thriller légaliste et l'enquête d'un David contre Goliath. Le film est glaçant et dévoile une fois de plus les méfaits d'une industrialisation sans régulation et sans normes. www.reeftiger.fr



Blue Velvet
Femmes d'Argentine
Kongo
La bonne épouse
Le coeur du conflit
Les visages de la victoire
Radioactive
Trois étés
Un fils
Une sirène à Paris
Visions chamaniques
Vivarium
Yiddish



J'ai perdu mon corps
Les misérables
The Irishman
Marriage Story
Les filles du Docteur March
L'extraordinaire voyage de Marona
1917
Jojo Rabbit
L'odyssée de Choum
La dernière vie de Simon
Notre-Dame du Nil
Uncut Gems
Un divan à Tunis
Le cas Richard Jewell
Dark Waters
La communion



Les deux papes
Les siffleurs
Les enfants du temps
Je ne rêve que de vous
La Llorana
Scandale
Bad Boys For Life
Cuban Network
La Voie de la justice
Les traducteurs
Revenir
Un jour si blanc
Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn
La fille au bracelet
Jinpa, un conte tibétain
L'appel de la forêt
Lettre à Franco
Wet Season
Judy
Lara Jenkins
En avant
De Gaulle






 (c) Ecran Noir 96 - 20


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 19

 
Paddington 2


/ 2017

06.12.2017
 



TON PETIT OURS EN PELUCHE





"- C'est un casse!
- Nous n'avons rien cassé!
"

Trois ans après avoir ravi les coeurs des habitants d’un quartier de Notting Hill, et du reste du monde, Paddington revient sur le grand écran avec encore plus de marmelade à l’orange, de gags et de charme so british. Dans cette nouvelle aventure, l’ourson mignon cherche à offrir un cadeau à sa tante adorée, la même qui l’avait envoyé à Londres quelques années auparavant. Mais la traque du parfait présent va se transformer en chasse à l’ours quand Paddington est accusé de vol. Avec ce deuxième opus, Paul King continue à utiliser l’idole des très jeunes anglais pour faire passer des messages humanistes. Dans le film de 2014, Paddington, dont le pays d’origine est le « fin fond du Pérou », était un symbole de l’immigration et un véritable plaidoyer pour l’ouverture à l’altérité. Ici, la peluche vivante troque momentanément son iconique duffle-coat bleu pour mieux nous aider à redonner un sens au mot "Communauté".

Double dose de dérision

Mais surtout, ce deuxième épisode redouble d’effort en matière d’humour. Si le comique de situation reste le moteur de ce long métrage pour enfants (mais pour les grands aussi, hein!), la présence d’un Hugh Grant absolument survolté est la cherry on the cake. Quand Nicole Kidman offrait une méchante, certes convaincante, mais finalement peu charismatique en 2014, l’acteur de Quatre mariages et un enterrement, apporte une dose de burlesque loufoque entre caricature théâtrale et grotesque tragi-comique, frôlant sérieusement la schizophrénie. C’est drôle, c’est mignon et, franchement, quoi de mieux qu’un Nounours pour nous consoler du froid de l’hiver et de la mort de Johnny?
 
Perrine

 
 
 
 

haut