Viendra le feu a reçu le prix du jury Un certain regard. Le film d'Oliver Laxe laisse au spectateur toute liberté de se projeter dans le film pour y lire son propre rapport à la nature et ses propres obsessions face à la déliquescence du monde. sex toys | sex toys | sex toys | sex toys | sex toys | sex toys | istanbul escort | sex toys | vibrators



Ad Astra
D'un clandestin, l'autre
De sable et de feu
Edith en chemin vers son rêve
El Otro Cristobal
Kusama: Infinity
Les fleurs amères
Lucky Day
Ma folle semaine avec Tess
Nous le peuple
Portrait de la jeune fille en feu
Trois jours et une vie
Un jour de pluie à New York



Parasite
Toy Story 4
Le Roi Lion
Give Me Liberty
Ils reviennent...
L'étincelle, une histoire des luttes LGBT +
Fanny & Alexandre
Une Fille facile
Viendra le feu
Deux moi



L'œuvre sans auteur
Comme des bêtes 2
Fast and Furious: Hobbs and Shaw
Le Gangster, le Flic et l’Assassin
Le mystère des pingouins
Les faussaires de Manhattan
Nuits magiques
Once Upon a Time... in Hollywood
Perdrix
Playmobil, le film
Une grande fille
Roubaix, une lumière
Thalasso
Les Baronnes
Late Night
Hauts perchés
Frankie
La vie scolaire
Fête de famille
Les hirondelles de Kaboul
Liberté
Jeanne
Music of My Life
The Bra
Tu mérites un amour






 (c) Ecran Noir 96 - 19


  



Donnez votre avis...


Nombre de votes : 18

 
Agatha, ma voisine détective (Nabospionen)


/ 2017

07.02.2018
 



ELEMENTAIRE MON CHER VOISIN





"Mon nom est... Agatha Christine !"

Ancré dans un contexte plutôt réaliste (à l’exception du lézard géant qui parle, sorte d’émanation de la conscience du personnage principal), Agatha, ma voisine détective raconte avec simplicité l’arrivée d’Agatha, dix ans, et de sa famille dans un nouveau quartier. Passionnée d’enquêtes policières, la très jeune fille s’imagine en détective privée hors pair (dans des exploits imaginaires soulignés par l’utilisation du noir et blanc) qui résout brillamment tous les mystères.

Mais si l’intrigue s’articule autour de la double enquête dans laquelle elle se lance (découvrir le voleur et comprendre le comportement mystérieux de son voisin), le film ne se concentre pas tant sur son travail d’investigation que sur vie en général. Ce sont en effet les difficultés d’Agatha pour être prise au sérieux et pour exister aux yeux des autres qui forment la trame principale de l’intrigue. En miroir, Vincent, le jeune voisin d’abord suspect qui devient peu à peu un ami, a lui aussi du mal à s’affirmer face à son père ou à son grand frère. L’air de rien, Agatha, ma voisine détective aborde ainsi des thèmes prégnants dans la vie des enfants et adolescents comme l’acceptation par les autres, le conformisme, la dictature de la norme. Le tout discrètement, en arrière-plan, évitant tout didactisme ou « morale » à l’emporte-pièce.

Car ce sont bien les aléas de l’enquête d’Agatha qui rythment avec humour le récit et créent une certaine forme de tension dramatique. Ils permettent aussi l’identification du jeune spectateur avec Agatha et ses débats intérieurs (suivre son instinct ou faire ce qu’on attend d’elle ? Renoncer à ses rêves ou être marginalisée ?). La technique particulière utilisée pour l’animation des personnages (des éléments créés sous photoshop puis « découpés » et animés via un logiciel sur les différents décors) gomme la dureté de certaines situations en ancrant le film dans un univers certes réaliste, mais doux et enfantin. Entre le film initiatique et le divertissement à suspense, Agatha, ma voisine détective atteint ainsi son but et impose sa singularité, exactement comme sa drôle d’héroïne. La plus belle preuve de sa réussite est le prix reçu lors de l’édition 2017 de Mon premier festival, décerné par un jury composé d’enfants.
 
MpM

 
 
 
 

haut