Gemma Arterton est doublement à l'affiche. Dans le rôle de la mondaine Vita Sackville-West §Vita & Virginia), amoureuse de Virginia Woold. Dans le rôle d'une star glamour dans Murder Mystery (sur Netflix) avec Sandler et Aniston. En 13 ans, l'actrice n'a pas chômé. Et on a hâte de la voir dans The King's Manet chez Julie Delpy. Eclectique et insaisissable, en attendant de trouver SON grand rôle.



Pedro Almodovar
Gemma Arterton
Josiane Balasko
Antonio Banderas
Jamie Bell
Luc Besson
Danny Boyle
Jessica Chastain
Monia Chokri
Penelope Cruz
Jean-Pierre & Luc Dardenne
Adam Driver
Jean Dujardin
Virginie Efira
Adèle Exarchopoulos
Adèle Exarchopoulos
Michael Fassbender
Ralph Fiennes
Jake Gyllenhaal
Adèle Haenel
Chris Hemsworth
Isabelle Huppert
Peter Jackson
Jim Jarmusch
Jennifer Lawrence
James McAvoy
Helen Mirren
Chloë Grace Moretz
Cillian Murphy
Bill Murray
Liam Neeson
Raphaël Personnaz
Benoit Poelvoorde
Niels Schneider
Niels Schneider
Matthias Schoenaerts
Will Smith
Tilda Swinton
Emma Thompson
Gaspard Ulliel
Ken Watanabe



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Leonardo DiCaprio




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 226Cote : 64 %


 
LA MADONNE DES SLEEPINGS





Des cheveux noirs couleur jais, des formes sensuelles, un charme fou et un tatouage d'ange sur le ventre, Asia Argento est le sex-symbol sulfureux de ce début de millénaire.
Une ange et une pécheresse. L'une des personnalités les plus intéressantes et attirantes du monde du cinéma.
La belle italienne est le plus beau bébé de l'union entre Dario Argento, le réalisateur de Giallo, ces films d'horreur italiens qui inspirent aujourd'hui des réalisateurs comme Tim Burton et Christophe Gans, et Daria Nicolodi, scénariste, actrice, muse du maître de l'horreur. Ensemble, le couple infernal des années 70 a crée le film fantastique le plus baroque, le plus malsain et le plus flamboyant de l'histoire du cinéma : Suspiria (1976).

Née donc, sous le double-signe du baroque et du fantastique, le 20 septembre 1975 à Rome, Asia Argento ne pouvait être que cela, une femme terriblement sexy dotée d'un caractère de feu, qui se jette à corps perdus dans le cinéma et les bras des hommes en quête d'amour et de reconnaissance.
Dès sa plus tendre enfance, marquée par la séparation de ses parents, Asia Argento ressent le besoin d'exprimer sa rage. Elle écrit des poèmes et commence très jeune sa carrière d'actrice dans des séries z d'horreur à l'italienne réalisés par des amis de son père.

Nanni Moretti, le chef de file du cinéma d'auteur italien, la remarque alors et la choisit pour être sa fille dans Palombella Rossa. Si elle a détesté cette expérience, Nanni Moretti étant un bourreau d'enfant de l'aveu de la belle, elle entrait pour la première fois dans le coeur des cinéphiles. Son père l'engage pour jouer dans son nouveau film Trauma, tourné en langue anglaise aux Etats-Unis.
La belle Asia abandonne très jeune, les études pour se consacrer pleinement au cinéma. Elle enchaîne les rôles - déjà 17 films - et passe rapidement des petites productions italiennes au grand film en costume. En 1994, le public français l'admire pour la première fois, en compagne d'Isabelle Adjani dans La Reine Margot de Patrice Chéreau. Mais plus qu'une carrière d'actrice, son désir est de devenir réalisatrice, d'exprimer sa sensibilité sans l'entrave d'un réalisateur, d'un intermédiaire. A tout juste 18 ans, elle met en scène son premier court puis tourne l'un des épisode du film De-Generezzione. La petite fille à la moue boudeuse de Palombella Rossa est devenue une femme irradiante de sensualité et d'érotisme. Elle happe la caméra de son père dans Le Syndrome de Stendhal. Un film magnifique dans lequel elle crève l'écran et prouve l'étendue de son jeu, passant en un battement de cils de la fragilité à la cruauté. Pour son père, elle sera également l'héroïne du Fantôme de L'Opéra, une cantatrice aimée par un monstre sanguinaire.

Asia Argento est une star dans son pays. En tant qu'actrice, elle a obtenu deux David (l'équivalent des Césars) de la meilleure interprétation féminine pour des films pourtant mineurs. Peu pudique, ses photos dans Max Italie ont fait d'elle un sex-symbol. Ses nouvelles sont publiées dans un magazine italien, Dynamo et la péninsule italienne est rapidement trop petite pour son aura.

1998. New York. Le réalisateur déjanté Abel Ferrara cherche une remplaçante à Virginie Ledoyen qui a pris peur à la lecture du script de New Rose Hotel, inspiré d'une nouvelle de William Gibson. Il est attiré par les brunes volcaniques et après Béatrice Dalle, il choisit Asia Argento pour le rôle de vamp (ire ?) mystérieuse et manipulatrice dont Willem Dafoe tombe amoureux. Le caractère auto-destructeur d'Abel Ferrara l'attire. Elle lie amitié avec celui-ci et lui consacre un documentaire. Elle enchaîne avec un autre film aux Etats-Unis, B-Monkeys donnant la réplique à Rupert Everett sous la direction de Michael Radford puis tient un rôle au sein de la distribution de choc des Misérables, la série télévisée à succès de Josée Dayan. Désormais, elle n'a qu'un seul but. Accoucher de son premier long-métrage, expurger ses doutes et ses peurs avec sa caméra numérique. Produit par son père, Scarlet Diva est à la fois narcissique et courageux. Une preuve de plus qu'Asia Argento est un phénomène unique.
Antoine de Caunes a eu le nez fin. Il a engagé la belle pour Les Morsures de l'aube, son premier film. Son rôle : une femme-vampire aussi belle que dangereuse... Elle atire les projets branques et donne la réplique aux baraqués.
Mais Hollywood a déjà décidé de mettre le grappin dessus en l'enrôlant aurpès d'un agent très spécial... XXX. Tout de suite, avec elle, la température monte!

yannick


 
 
haut