Edward Norton se fait rare depuis Birdman et The Grand Budapest Hotel il y a 5 ans. Oh certes on l'a entendu dans Sausage Party et L'ile aux chiens. On l'a croisé dans Beauté cachée et il a fait un caméo dans Alita. Mais il faut dire qu'il écrivait, préparait, produisait, réalisait et jouait dans le film de sa vie, Brooklyn Affairs.



Mathieu Amalric
Fanny Ardant
Ariane Ascaride
Yvan Attal
Daniel Auteuil
Christian Bale
Damien Bonnard
Dany Boon
Guillaume Canet
Vincent Cassel
Michael Cohen
Toni Collette
Daniel Craig
Matt Damon
Jean-Pierre Darroussin
Rosario Dawson
Anaïs Demoustier
Jean Dujardin
Jesse Eisenberg
Chris Evans
Cécile de France
Charlotte Gainsbourg
Louis Garrel
Eva Green
Jessica Hausner
Ladj Ly
Bill Murray
Robert De Niro
Robert De Niro
Al Pacino
Robert Pattinson
Vincent Perez
Joaquin Phoenix
Denis Podalydès
Melvil Poupaud
Antoine Reinartz
Ludivine Sagnier
Martin Scorsese
Emmanuelle Seigner
Michael Shannon
Emma Stone
Emma Thompson
Karin Viard
Ben Whishaw
Alice Winocour
Michelle Yeoh



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Kirsten Dunst
Sophie Marceau
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Juliette Binoche




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 224Cote : 63 %


 
EN ABRIL DECOUVRE DES FILMS





Quand la petite Victoria vient au monde à Malaga, sa mère est infirmière et son père est... absent, parti, mort. Personne ne sait vraiment. Et dans la famille, ça devient bien presque un rituel: c'est la cinquième génération de femmes qui vivent sans hommes.

A partir de 7 ans, Victoria a suivi des cours de ballet classique. Adolescente, en se rendant à Madrid, elle apprend que son père est vivant, travaillant comme ingénieur aux Ponts et Chaussées. Puis, à 14 ans, elle devient une grande vedette popualire du petit écran grâce à l'émission "Un, Dos, Tres, responda otra vez".
Devenant, de fait, très connue, elle dut abandonner ses études de ballet, faute de temps. 1976 marque le démarrage de sa carrière cinématographique en obtenant le rôle principal du film Cambio de sexo de Vicente Aranda.

Après un début de carrière très remarqué en Espagne, Victoria Abril éclate sur les écrans français en 1983 dans le film de Jean-Jacques Beineix, La Lune dans le caniveau.
Elle poursuit avec succès une carrière internationale tant au cinéma où elle alterne avec un égal bonheur comédies et films d'auteur qu'au théâtre ("Nuit d'ivresse", "Obras de Mihur") et à la télévision (La Mujer lunatica, Los Jintetes de alba).
Elle joue en France, en Espagne et ailleurs en Europe. Tout cela elle le doit évidemment à Pedro Almodovar qui lui donna trois personnages névrosés à souhaits, femme tueuse, entre masochisme et séduction fatale. Si Almodovar lui a donné ses rôles les plus marquants, elle adore changer de peau, de genre, de costumes (extravagants) et de registre. Ange ou démon, touriste ou bourgeoise, elle met facilement la main entre les cuisses de Bardem ou plaque lâchement Jugnot. Cette franchise, ce pétillement l'a rendue célèbre sur les plateaux de télé, où elle défend désormais des causes humanitaires, à défaut de retrouver le succès en salles.

Victoria n'a aucune pudeur quant à montrer son corps dénudé. Si le réalisateur et le scénario lui vont, elle n'hésite pas à jeter ses habits. On l'a donc vu faire pipi dans le soleil levant, embrasser Josiane Balasko à bouche palpitante, subir une sodomie enceinte jusqu'aux yeux... Elle se fout des convenances.
Depuis 1982, Victoria vit en France, à Paris, avec ses deux fils, Martin et Felix. Elle a souvent changé de mari, d'amants, sans jamais trouver "l'âme soeur". Pourtant, en amour, le seul sentiment qui ne change jamais, c'est bien celui qu'elle a pour ses enfants. Car selon elle, on atteint toujours assez vite la dose de sésirs potentiels avec un homme. "L'amour, moi, je préfère le faire qu'en parler!"...
Elle croque la vie à pleine dent et met sa carrière en bémol. Sa personnalité ne saura jamais se satsifaire d'un seul rôle, jamais à sa hauteur. C'est évident.

chris, vincy


 
 
haut