Tom Cruise est encore populaire. Une star. Mais sa cote devient fragile. Aux USA, les hits sont moins éclatants. Et sans Ethan Hunt, il aurait même été déclassé. Un phénomène qui touche aussi des Johnny Depp, Brad Pitt, et autres Will Smith. Le star-système évolue. Le modèle du blockbuster aussi.



Mathieu Amalric
Eric Bana
Javier Bardem
Jacqueline Bisset
Orlando Bloom
Michael Caine
Marion Cotillard
Russell Crowe
Tom Cruise
Johnny Depp
Arnaud Desplechin
Cécile de France
Charlotte Gainsbourg
Louis Garrel
Esther Garrel
Ana Girardot
Agnès Jaoui
Cédric Klapisch
Keira Knightley
Kiyoshi Kurosawa
Valérie Lemercier
Doug Liman
Vincent Lindon
David Lynch
Kim Min-hee
Yolande Moreau
Jack O'Connell
François Ozon
Jérémie Renier
Zoe Saldana
Patrick Timsit
Marine Vacth
Mia Wasikowska



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Brad Pitt




 




 (c) Ecran Noir 96 - 17



NewLine   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 161Cote : 67 %


 
LE DERNIER VIKING





Ses débuts furent effacés. Il avait tourné pour Woody Allen (La Rose pourpre du Caire) mais le monteur l'a coupé. Alors on le découvrit en paysan amish, ombre qui suivait son frère. Il passait ses journées à faire du vélo dans la région. Peter Weir le retint plusieurs semaines sur le tournage, pour jouer un rôle passé inaperçu. Curieux de tout, aimant le cinéma et ses mondes imaginaires étranges (particulièrement ceux de Bergman, Dryer et Pasolini), il a débuté avec les planches. Son objectif n'était pas d'être comédien, mais de rentrer dans un film.
Viggo Mortensen a tout du héros : ses allures de chien sauvage, son corps d'homme des grands espaces, sa culture sans frontières en font un tempérament à part dans la planète cinéma.
D'abord, cela s'explique par ses autres activités. Il ne se contente pas du cinéma pour s'épanouir. Il est aussi poète (publié), peintre (exposé), photographe (accompli) et musicien (de jazz. Un artiste pluridisciplinaire au service de ses passions. L'une d'entre elle fut sa femme, une chanteuse d'un groupe punk.
Il est impossible de lui coller une étiquette. On se doute juste qu'il aime la liberté, et que son exigence le pousse à ne pas choisir n'importe quel rôle. Il ne vit pas après un cachet ou pour des effets spéciaux. Son enfance nomade l'a rendu ouvert aux autres cultures, polyglotte, rattaché à des valeurs davantage européenne qu'hollywoodienne. Son humilité ne semble pas feinte.

Il a fallu qu'il prenne quelques écorchures, qu'il exhibe certaines blessures pour séduire les cinéastes dans des rôles plus contrastés. Complexe et paradoxal, il aime passer du méchant au héros, de salaud à l'amant. Il ne se limite pas à un genre, tournant avec des réalisateurs aussi variés que Kevin Spacey, Ridley Scott ou Brian de Palma. Il passe de la comédie romantique avec Sandra Bullock au le drame d'auteur en costumes avec Nicole Kidman, en passant par le film d'action avec Demi Moore.
Cela démontre assez bien pourquoi on le connaît si peu, et si bien. Ce visage familier, ce charisme naturel qu'il dégage ont traversé le cinéma indépendant comme les gros budgets californiens. A la fois détaché du septième art et totalement accroché à son métier d'acteur, il en fait une expérience personnelle, qui le pousse à choisir des films qui font rêver, qui entraîne le spectateurs dans des mondes virtuels.
Il doit ses deux meilleures prestations au sombre Indian Runner de Sean Penn, où il explore les facettes sombres de sa personnalité, et à Jane Campion, où il effleure ses sentiments les plus intimes. Il enchaîne avec deux remakes de films d'Hitchcock, avant d'être choisi pour remplacer Stuart Townsend pour incarner Aragorn, héros viril et fragile de la trilogie de Tolkien. L'homme qui ne voulu pas être Roi. Comme il ne désirait pas être Star.
Mais voilà, il devient le symbole "physique", la gueule emblématique de cette saga extraordinaire. Bon cavalier, il met à contribution ses différents talents, va puiser une sorte de force intérieure pour imposer sa prestance à l'épopée. Il en revient chargé de souvenirs, ami avec un Hobbit (Elijah Wood), et des tonnes de belles photos dans ses bagages.
Pour tous, et pour longtemps, Viggo sera le vigoureux Seigneur de Peter Jackson. De son point de vue, il mettrait bien au dessus son fils, et ses plaisirs : cuisiner, peindre, écrire, …
Il aime un cinéma épuré et dramatique, subversif et esthétique. Il est fasciné par la douleur exprimée par les actrices. Ami de Dennis Hopper, il se tient en marge du système et continue d'être plus à sa place en observateur, plutôt qu'en acteur.

Ses photos aiment regarder les espaces et leurs intrus, associer les éléments contradictoires, capter une atmosphère. Il écrit sur sa vie, sur ses sensations. Les toiles fusionnent le collage, le texte et la peinture. Ses expériences multipliées se rassemblent ainsi et offrent un autre angle à son passé. Photos, poèmes et tableaux se réunissent au sein de livres, qui ne sont que des transpositions du personnage, s'amusant lui-même à jouer d'autres rôles face à une caméra.
Insaisissable malgré toutes ces pistes, indéfini malgré toutes ses clés offertes, Viggo Mortensen est à la fois chercheur et en quête d'initiation, unique et anti-héros. Conquérant mais sédentaire, il semble voyager dans ses tableaux ou ses photos, sur les plateaux ou à travers les mots. Personne n'a prise sur ce messager échappé de différentes mythologies, séducteur de muses, et pourtant tout le monde semble l'apprécier. Alors il vagabondera des sables de l'Arabie à l'empire espagnol (par Agustín Díaz Yanes), en passant par un crime familial chez Cronenberg. On est mordu...

vincy


 
 
haut