Isabelle Huppert n'en finit plus de jouer les femmes maléfiques, veuves ou seules, perverses ou simplement manipulatrices. Si on peut se lasser de ces rôles répétitifs au cinéma, elle sait aussi créer l'admiration avec ses performances au théâtre (en ce moment mise en scène par Bob Wilson dans Mary said what she said). A l'écran, on la reverra dans La Daronne de Jean-Paul Salomé, une comédie policière, et Luz de Flora Lau.



Pedro Almodovar
Antonio Banderas
Jamie Bell
Guillaume Canet
Jessica Chastain
François Cluzet
Marion Cotillard
Penelope Cruz
Jean-Pierre & Luc Dardenne
Adam Driver
Virginie Efira
Chris Evans
Adèle Exarchopoulos
Michael Fassbender
Chris Hemsworth
Chris Hemsworth
Isabelle Huppert
Jim Jarmusch
Scarlett Johansson
Robert Downey Jr
Keira Knightley
Jennifer Lawrence
Gilles Lellouche
James McAvoy
Julianne Moore
Chloë Grace Moretz
Bill Murray
Liam Neeson
Benoit Poelvoorde
Ryan Reynolds
Mark Ruffalo
Niels Schneider
Alexander Skarsgard
Will Smith
Tilda Swinton
Emma Thompson
Gaspard Ulliel
Ken Watanabe



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Leonardo DiCaprio




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 2304Cote : 52 %


 
LE SEPTIEME CIEL PEUT ATTENDRE





En 1979, il s'installe à New-York pendant plusieurs mois comme musicien. En 1981, il revient en France, un peu comme s'il avait le mal du pays, et devient le régisseur des tournées de Coluche. C'est en 1983 qu'il fait son entrée dans le cinéma avec plusieurs petits rôles.
Enfin, en 1988, il décroche son premier grand rôle mélo-dramatique dans L'Etudiante de Claude Pinoteau. Et en 1989, il obtient le Prix Jean Gabin, une récompense méritée. C'est le début de l'envolée...
Il alterne ensuite les rôles dramatiques et comiques, reste fidèle à Lelouch et Serreau. Avec mention pour La Crise où il excelle dans le registre de l'accompagnant. Dans Chaos il est immonde d'égoïsme. Il ne joue ni les bons ni les salauds. Il est entre les deux, petit voleur mais gentillet, comme dans le raté La Confiance règne.
Avec ses hésitations, ses bredouillements, son sourire désarmant et son regard étonné, il est particulièrement à l'aise dans les rôles d'adolescent attardé, d'artiste sentimental, ou de jeune cadre frappé de plein fouet par le licenciement économique et les infortunes du coeur.
Avec La Crise, donc, c'est un tournant dans sa carrière. Il incarne Fred marque le moment où il prouve sa maturité dans son jeu. Rencontre avec Jolivet, le fidèle. Terminé les rôles de minets. C'est un homme mûr désormais qui souhaite se montrer.
Dans les magazines people il est le pote à Bruel, le mari de Kiberlain.

Sur les plateaux de cinéma, il continue de passer de la comédie pure et de qualité (Belle Maman, Paparazzi) au film d'auteur (chez Jacquot et Jolivet notamment), de succès mitigés aux films reconnus par une certaine presse. On notera que c'est dans la veine socio-humoristique qu'il sen sort le mieux.
En effet, il n'est jamais si bon que lorsque les genres se mélangent, quand le rire est un peu acide, quand la caméra donne un sens à son action. Ma petite entreprise et Chaos sont des petits bijous scénaristiques qui lui conviennent à merveille, touchant le public et les critiques. Pas de scandale, malhgré quelques flops avec ses amis cinéastes (La belle verte, Le frère du guerrier), il assure les maris débordés, les mecs du quotidien. Il est souvent déboussolés par les femmes (Filles uniques, Chaos, Mercredi folle journée)./ Et dans le succès estival du Coût de la vie, il n'assume pas ses faiblesses et nous touche avec ses failles...
Lindon, fils d'éditeur, est comme un livre indispensable dans toutes les bibliothèques, même s'il n'est ni le plus connu, ni le plus lu. Il est celui qui va nous faire vivre de multiples émotions, sans savoir lesquelles à l'avance. Pas d'étiquette. mais pas d'attache non plus. Dans ces contradictions, au milieu de ses tics, il doit nous convaincre qu'il est plus qu'un caméléon...

chris, vincy


 
 
haut