Lupita Nyong'o arrive cette semaine dans le nouveau film horrifique de Jordan Peele, Us. Cette fois-ci elle ne partage pas l'affiche. Oscarisée pour 12 Years a Slave, son premier long, il y a 5 ans, la mexico-kenyane a intégré la saga Star Wars et l'écurie Marvel, avec Black Panther. Une ascension aussi rapide que méritée.



Ben Affleck
Charles Berling
Juliette Binoche
Bertrand Blier
Christian Clavier
Olivia Colman
Jennifer Connelly
Audrey Dana
Gérard Depardieu
Xavier Dolan
Marina Foïs
Cécile de France
Nicole Garcia
Olivier Gourmet
Kit Harington
Garrett Hedlund
Oscar Isaac
Benoît Jacquot
Mathieu Kassovitz
Sandrine Kiberlain
Brie Larson
Vincent Lindon
Fabrice Luchini
Stacy Martin
Yolande Moreau
Laszlo Nemes
Thandie Newton
Lupita Nyong'o
François Ozon
Guy Pearce
Natalie Portman
Melvil Poupaud
Margot Robbie
Robert Rodriguez
Saoirse Ronan
Susan Sarandon
Emma Stone
Omar Sy
Sylvie Testud
Christoph Waltz
Rachel Weisz
Jia Zhangke



Brigitte Bardot
François Truffaut
Gérard Lanvin
Sophie Marceau
Kirsten Dunst
Keanu Reeves
Ryan Gosling
Johnny Depp
Penelope Cruz
Leonardo DiCaprio




 




 (c) Ecran Noir 96 - 19



© 20th Century Fox   







 Coeurs transis ou coeurs brisés, en
 un clic fixez sa cote.
 
Votes : 210Cote : 67 %


 
BOUCLE D'OR SE DEFRISE





Elevée dans une petite ville rurale du nord ouest des Etats-Unis, Michelle Williams, avec ses bouclettes blondes, a tout de la petite provinciale sage, issue d’une éducation conservatrice. Pourtant elle choisit très vite de s’émanciper, de s’évader vers les grandes métropoles et de trouver sa voie dans le métier de comédienne, capable ainsi d’incarner les mères de famille modèles comme les adolescentes rebelles et tourmentées. Comme beaucoup elle commence avec des petits rôles dans des séries B, fantastiques ou même d’horreur.

Le grand public fait sa connaissance grâce au rôle de Jennifer Lindley, dans la série « Dawson » (1998-2003) : Jen quitte New York pour la petite ville imaginaire de Capside après un conflit familial. Malgré son visage d’ange, Michelle Williams incarne la « bad girl » du feuilleton jusqu’à nous émouvoir aux larmes en mourrant dans le dernier épisode. C’est d’ailleurs sa marque de fabrique : on lui donnerait le bon Dieu sans confession alors que le diable se cache en elle.

On la remarque un peu dans Prozac Nation (2001) avec Christina Ricci, drame sur la dépression étudiante, ou chez Wenders dans Lord of Plenty, film sur l’immigration. C’est surtout sa présence dans The Station Agent (2003), très joli film sur la tolérance et l’ouverture aux autres, qui lui permet de solidifier son CV ? trop coincé par sa prestation dans « Dawson ».

En 2005, Le Secret de Brokeback Mountain marque un tournant dans sa carrière, mais aussi dans sa vie. Elle incarne une paysanne dévouée qui apprend que son mari aime un autre homme. Elle doit subir à la fois le mensonge, la trahison, l’incompréhension, l’humiliation. Un rôle difficile pour cette fille de la campagne qui retrouve ici ses racines. Sur le tournage, Michelle Williams et Heath Ledger tombent amoureux, sans aucun homme entre eux. Le couple se séparera deux ans plus tard, la faute à des emplois du temps compliqués. Ledger tombera en dépression et mourra d’une surdose de médicament quelques mois plus tard. Elle est anéantie quand elle apprend la nouvelle, en Suède, sur la tournage de Mammoth.

La jeune Michelle Williams a su se faire une place dans le cinéma indépendant, pas facile quand on sort d’une série pour ados. Elle connaît une carrière radicalement différente de celle de son ex- rivale de la série, Katie Holmes, plus habituée au cinéma commercial et sous les feux des projecteurs depuis son mariage avec Tom Cruise.

Michelle Williams est beaucoup plus discrète. Et son veuvage qui a "brisé son coeur", la conduira sans doute à taire ses douleurs un peu plus. Son teint pâle et sa blondeur naturelle lui donnent un air de femme-enfant, entre simplicité et pudeur. Elle tourne avec le gratin du cinéma chic américain : Ethan Hawke, Charlie Kaufman, Todd Haynes et même Martin Scorsese. Le CV commence a avoir de la classe…

raphael, EN


 
 
haut