LE VOYAGE DE G. MASTORNA

HARRY POTTER - L'EXPOSITION

PASOLINI ROMA

CARO/JEUNET

LES PIXELS DE PAUL CEZANNE

GOSCINNY ET LE CINÉMA




  A-C  D-K  L-O  P-Z







 (c) Ecran Noir 96 - 17


Décembre 2006

LEGENDES DU CINEMA – COLLECTION WARNER DVD
Prisonniers du passé ?

Collection DVD Warner, sortie le 6 décembre 2006
- Celui par qui le scandale arrive ; Un homme change son destin ; Prisonniers du passé ; Je suis un évadé ; La mauvaise graine ; Comme un torrent ; Les 4 filles du Dr. March ; Roberta ; Rendez-vous ; La glorieuse parade

Il y a trois moyens de revoir ou découvrir de vieux films américains, parfois des références du cinéma, plagiées, « remakées », citées dans des films plus contemporains. Regarder TCM à la télévision, ne pas manquer une rétrospective dans une cinémathèque ou un festival ou se procurer un DVD du film élu.
Warner est doté d’un catalogue unique en son genre, comprenant quelques pépites. Un décalogue sort ce mois-ci. Beau générique ceci dit. Trois films de Mervyn Le Roy, deux films cultes avec James Stewart, du mélo et du musical. Il y en a pour tous les goûts (nostalgiques ou curieux).
Légendes du cinéma rassemble des films rares (d’ailleurs certains DVD ne sont proposés qu’en VOST), un mélange d’incontournables et d’œuvres pour fans.

On croisera ainsi Robert Mitchum chez Minnelli (Celui par qui le scandale arrive), James Cagney sous l’œil de Michael Curtiz (La glorieuse parade) ou James Stewart devant la caméra de Sam Wood (Un homme change son destin).
Ce portrait du cinéma américain des années 30 à 60 est évidemment un tableau d’une Amérique souvent en proie à ses doutes et ses démons. L’éclectique Mervyn Le Roy l’a souvent illustré dans des genres différents en parlant de la guerre, de la justice, de la violence. Traumas d’une société qui égare ses soldats et se trouve désemparée face à une « sauvageonne. » Que le cinéma soit alors terrifiant, idéaliste ou romantique, il distille toujours le bonne graine.
On retiendra ainsi quatre classiques, adaptations littéraires ou théâtrales. Vincente Minnelli avec Comme un torrent (1959) qui consacra la jeune Shirley MacLaine face à Sinatra. Les Quatre filles du docteur March, de Le Roy, réunissant Janet Leigh et la jeune Elizabeth Taylor, en 1949. Rendez-Vous, bijou élégant, caustique et pétillant signé Lubitsch, avec James Stewart et Margaret Sullavan. Cela donnera des décennies plus tard Vous avez un message avec Hanks et Ryan ou encore la pièce moliérisée La boutique au coin de la rue...
Finissons par le champagne, avec Roberta (1935), le duo dansant Fred Astaire et Ginger Rogers. Ce show de Broadway met surtout en scène la belle Irene Dunne. Le film avait été le plus gros succès hollywoodien de cette année-là, mixant le virus de la danse américaine avec le chic de la haute couture parisienne.

Alors, le spectateur est peut-être prisonnier du passé, mais grâce à ces rendez-vous il parvient à s’évader grâce à ces spectacles, bien vivants!

- vincy    


james stewart  - plan(s) rapproché(s) sur tcm  - achetez les dvd sur alapage