C'est reparti pour le casse de l'année, avec cette fois Debbie Ocean (sœur de) aux manettes ! C'est clairement son beau casting féminin qui fait le charme de cet Ocean's 8 qui réunit Sandra Bullock, Anne Hathaway, Cate Blanchett ou encore Rihanna.



3 jours à Quiberon
7 minuti
Comment tuer ma mère
Désobéissance
Filles du feu
Hérédité
Kaala
Le cercle littéraire de Guernesey
Madame Fang
Midnight sun
Ocean's 8
Pororoca, pas un jour ne passe
Sicilian Ghost Story
Voyage en pleine conscience



L'île aux chiens
La route sauvage
Deadpool 2
En guerre
Senses



Pierre Lapin
La mort de Staline
Red Sparrow
Kings
Taxi 5
Place publique
Game Night
Avengers : Infinity War
Comme des garçons
Une femme heureuse
Cornelius, le meunier hurlant
Daphne
Everybody knows
Gringo
Gueule d'ange
L'homme qui tua Don Quichotte
La révolution silencieuse
Manifesto
Plaire, aimer et courir vite
Rampage - Hors de contrôle
Solo: A Star Wars Story
Mon Ket
Une année polaire
Opération Beyrouth
L'extraordinaire voyage du Fakir
3 jours à Quiberon
Hedy Lamarr: From Extase to Wifi
Jurassic World: Fallen Kingdom
La mauvaise réputation
Le voyage de Lila
Ocean's 8
Trois visages
The Cakemaker






 (c) Ecran Noir 96 - 18


  

Production : Columbia Pictures, Alameda Films, Blu Films
Distribution : Columbia TriStar
Réalisation : Carlos Carrera
Scénario : Vicente Lenero, d'après le livre d'Eça de Queiroz
Montage : Oscar Figueroa
Photo : Guillermo Granillo
Musique : Rosino Serrano
Durée : 119 mn
 

Gael Garcia Bernal : Amaro
Sancho Gracia : Père Benito
Ana Claudia Talancon : Amélia
Angélica Aragon : Sanjuanera
 

 
 
El crimen del Padre Amaro (Le crime du Père Amaro)


/ 2002

30.04.03
 

Film phénomène en son pays, il a emporté 9 Ariel (l'équivalent local des César) parmi 13 nominations. Sans oublier la prestigieuse nomination à l'Oscar du meilleur film étranger. Ce Crime a causé un scandale au Mexique, pays profondément catholique. La France est blasée. La sortie sera sans doute plus discrète.




A l'origine, il y a un roman du diplomate portugais, José Maria Eça de Queiroz, publié en 1875. "Le crime du padre Amaro est l'histoire d'une âme bonne, d'un jeune homme aux intentions pures, d'un homme de foi, qui se trouve peu à peu corrompu et en vient à trahir son idéal". Le scénariste, l'écrivain Vicente Lenero, a transposé l'action dans la province d'Aldama, dans le Mexique contemporain. Epaulé par les producteurs Alfredo Ripstein et Daniel Birman Ripstein, le réalisateur Carlos Carrera savait qu'il maniait une bombe dans un pays où Dieu est intouchable.
Le cinéaste a reçu de nombreux prix auparavant : Palme d'or du court métrage en 94 (avec un court animé), Prix du meilleur premier film à Montréal en 91, Montgolfiere d'or à nantes en 95, ... Sans compter ses sélections à Venise, Locarno, San Sebastian...
Il a engagé l'acteur le plus "tendance" du moment : Gael Garcia Bernal. Il sera Che Guevara pour Walter Salles, la star du prochain Almodovar. Il fut la révélation d'Amours chiennes, l'acteur principal du hit Y tu mama tambien, et un second-rôle recherché pour des productions hollywoodiennes. Ne serait-ce que pour lui, il faut aller voir Amaro. Et pour la superbe écriture de Queiroz, il faut lire le roman.
 
vincy
 
 
 
 

haut