La sélection officielle du 74e Festival de Cannes

La sélection officielle du 74e Festival de Cannes

Le 74e festival de Cannes se déroulera du 6 au 17 juillet. Avant même la révélation de la sélection officielle, Thierry Frémaux avait déjà distillé quelques confirmations: Spike Lee en président du jury, Annette en ouverture, Benedetta, Tre piani et The French Dispatch en compétition… Comme une reprise d’une partie de l’édition 2020, annulée. Hier, le Festival a aussi annoncé que la productrice, réalisatrice et actrice (doublement oscarisée) Jodie Foster, révélée à Cannes en 1976 avec Taxi Driver de Martin Scorsese (Palme d’or), recevrait en ouverture une Palme d’or d’honneur.

Plus de films candidats, quelques films à rattraper: la sélection promettait d’être dense en grands noms et en films attendus. 61 films au total. Avec un multiplexe flambant neuf à La Bocca (quatre salles seront dévolues à la sélection), des règles sanitaires contraignantes (test PCR tous les 48 heures pour les personnes non immunisées, c’est à dire ayant la Covid depuis moins de six mois ou ayant reçu la double dose vaccinale depuis au moins 15 jours), des frontières encore fermées pour une grande partie des visiteurs internationaux, et surtout une cohabitation avec les vacanciers de juillet, ce festival sera à coup sûr différent.

Thierry Frémaux en profite pour revenir à l’ADN de Un certain regard, consacré aux premiers et deuxièmes films, et créer deux sélections – Cannes Première – pour les cinéastes confirmés et une section (éphémère) environnementale composée de cinq ou six films.

Quelques autres films compléteront cette sélection, dont un documentaire pour les festivaliers. On attend aussi l’affiche, les jurys, Cannes Classics, le film de clôture, sans doute d’autres films à UCR et en séances de minuit. Certains films tant annoncés par divers médias n’y sont pas (notamment les films de Jane Campion, Ari Folman, Claire Denis, Alain Guiraudie ou Park Chan-wook). Le cinéma français est très présent. Privé de Netflix, le cinéma hollywoodien est réduit à la portion congrue même si on nous promet un blockbuster sur la plage. Mais on soulignera plutôt que cette sélection officielle ne manque pas d’audace en voyant le nombre de primo-arrivants en compétition et de cinéastes jamais venus à Cannes dans la liste.

Côté rites et people, critiques et cinéphiles, il faudra aussi compter sur les stars sur le tapis rouge, à commencer par Léa Seydoux, quatre fois sélectionnée, mais aussi sur la curiosité de festivaliers avides de retrouver l’unique atmosphère du festival.

[Mise à jour le 14 juin 2021]

Compétition

  • Annette de Léos Carax (ouverture)
  • Un héros d’Asghar Farhadi
  • Tout s’est bien passé de François Ozon
  • Tre piani de Nanni Moretti
  • Titane de Julia Ducournau
  • The French Dispatch de Wes Anderson
  • Red Rocket de Sean Baker
  • La fièvre de Petrov de Kirill Serebrennikov
  • France de Bruno Dumont
  • Nitram de Justin Kurzel
  • Memoria d’Apitchatpong Weerasethakul
  • Lingui de Mahamet-Saleh Haroun
  • Les Olympiades de Jacques Audiard
  • Les intranquilles de Joachim Lafosse
  • La fracture de Catherine Corsini
  • Julie (en 12 chapitres) de Joachim Trier
  • Hyttu Nro 6 (Compartiment n°6) de Juho Kuosmanen
  • Haut et fort de Nabil Ayouch
  • Ha’Berech (Le genou d’Ahed) de Nadav Lapid
  • Drive my Car de Ryusuke Hamaguchi
  • Bergman island de Mia Hansen-Love
  • Benedetta de Paul Verhoeven
  • A Feleségem Történéte (L’histoire de ma femme) d’Ildiko Enyedi
  • Flag Day de Sean Penn

Hors-compétition

  • De son vivant d’Emmanuelle Bercot
  • Emergency Declaration de Han Jae-Rim
  • The Velvet Underground de Todd Haynes
  • Stillwater de Tom McCarthy
  • Aline de Valérie Lemercier
  • Bac nord de Cédric Jimenez
  • Where is Anne Frank? d’Ari Folman

Séances de minuit

  • Oranges sanguines de Jean-Christophe Meurisse
  • Tralala d’Arnaud et Jean-Marie Larrieu
  • Suprêmes d’Audrey Estrougo

Cannes Premieres

  • Evolution de Kornél Mundruczo
  • Tromperie d’Arnaud Desplechin
  • Cow d’Andrea Arnold
  • Cette musique ne joue pour personne de Samuel Benchetrit
  • Mothering Sunday d’Eva Husson
  • Serre-moi fort de Mathieu Amalric
  • In front of your Face d’Hong Sang-soo
  • Vortex de Gaspar Noé

Séances spéciales

  • Cahiers noirs de Shlomi Elkabetz
  • Jane par Charlotte de Charlotte Gainsbourg
  • O Marinheiro das montanhas (Le marin des montagnes) de Karim Aïnouz
  • JFK Revisited: through the Looking Glass d’Oliver Stone
  • H6 de Yé Yé
  • Baby Yar. context de Sergei Loznitsa
  • The Year of the Everlasting Storm de Jafar Panahi, Anthony Chen, Malik Vitthal, Laura Poitras, Dominga Sotomayor, David Lowery et Apichatpong Weerasethakul
  • Val de Ting Poo et Leo Scott
  • New Worlds, the craddle of a Civilization d’Andrew Muscato (Fête à Bill Murray)
  • Mi iubita, mon amour de Noémue Merlant
  • Les Héroïques de Maxime Roy
  • Are you lonesome tonight? de Wen Shipei
  • Fast & Furious 9 de Justin Lin (Cinéma de la plage)

Un certain regard

  • Onoda, 10 000 nuits dans la jungle d’Arthur Harari (Ouverture)
  • The Innocents d’Eskil Vogt
  • After Yang de Kogonada
  • Commitment Hasan de Hasan Semih Kaplanoglu
  • Lamb de Valdimar Johansson
  • Noche de Fuego de Tatiana Huezo
  • Bonne mère de Hafsia Herzi
  • Delo (House Arrest) de Alexey German Jr
  • Blue Bayou de Justin Chon
  • Moneyboys de C.B. Yi
  • Freda de Gessica Généus
  • Un monde de Laura Wandel
  • Gaey Wa’r de Na Jiazuo
  • Great freedom de Sebastien Meise
  • Unclenching the fists (Les points desserrés) de Kira Kovalenko
  • Women do cry de Mina Mileva et Vesela Karakova
  • La civil de Teodora Ana Mihai
  • Et il y eut un matin d’Eran Kolirin
  • Rehana Maryam Noor d’Abdullah Mohammad Saad
  • Mes frères et moi de Yohan Manca